♣ Bienvenue sur Kaichou Wa Maid Sama Rpg ! ♣

Welcome \o/
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un lendemain... [PV Oz]

Aller en bas 
AuteurMessage
Belphégor Silver
₪ Club CAB ₪
avatar

Messages : 873
Date d'inscription : 06/11/2010
Age : 107
Localisation : Avec ma Basse <3

Feuille de personnage
Relations:
Humeur: Excité(e)
Que s'est il passé dernièrement dans votre vie ?:

MessageSujet: Un lendemain... [PV Oz]   Lun 13 Déc - 2:50

Belphégor grogna. Dans son immense lit, ses trois couettes s'entremêlaient dans un fouillis au-dessus de son corps endormis. Il bougea un peu pour se remettre le nez sous une couette et se dérober à cette dérangeante raie de lumière. Mais le trop plein de chaleur accumulé au cour de la nuit par ses draps et la pièce qui s'était réchauffée grâce au soleil ne lui amenait pas tout le confort qu'il aurait espéré. Ayant trop chaud, il grommela et se redressa lentement, hésitant à quitter cet endroit chaud, doux et moelleux, puis se décida en se disant qu'Oz viendrait lui sauter dessus s'il tardait trop au lit. Il se leva, sans prendre le temps de remettre bien son pyjama qui partait un peu dans tout les sens, comme sa chevelure à vrai dire. Il n'y pensa même pas et se dirigea d'un pas trainant vers la salle de bain. Toujours aussi réveillé, il lui fallut environ cinq minutes pour traverser l'appartement, mais n'étant pas du matin il ne remarqua même pas son allure lente. Il se remémorait les fâcheux incidents de la veille et se demandait comment il allait faire regretter à son colocataire d'avoir mené lui et son instrument à la mort puis d'avoir écrasé son malheureux portable qui s'était retrouvé encore parterre sans qu'il ne sache comment. Il entra dans la salle de bain en remuant de sombres pensées et en grommelant des mots incompréhensible qui semblait faire allusion à la mort, à l'enfer et à un couteau de cuisine ainsi que le nom d'Oz qui revenait assez régulièrement. Il se glissa sous la douche et alluma le robinet. La douche froide qui lui tomba dessus le fit sursauter. Il se rendit compte qu'il était encore en pyjama et éteignit la douche une fraction de seconde plus tard. Il pesta contre l'eau glacée et son foutu pyjama qui aurait très bien pu s'enlever tout seul ! Puis se déshabilla pour retourner sous une douche un peu plus chaude.
Quand il eut fini sa toilette, alors parfaitement réveillé, il sortit de la pièce en réajustant son diadème et se dirigea vers la cuisine. Il était en train de boire un café quand il entendit une porte claquée en se fracassant contre le mur et Oz pousser un cri de joie ou d’entrain ? Il soupira, c’était repartit pour une journée…

_________________
18 ans, Mec, Sadique & Egoiste.
Spoiler:
 


Dernière édition par Belphégor Silver le Lun 20 Aoû - 8:00, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un lendemain... [PV Oz]   Lun 13 Déc - 8:17

L'abysse, un monde obscure et intime.
Un monde de silence étouffant, parsemé de cris agonisant.
Un monde humide et froid.
Un monde avec pour seul paysage l'apocalypse, des ruines pathétique.
Un monde aux milles dangers, aux monstres terrifiant.
Un monde ou le temps prend plaisir à vous tourmentez jusqu'au plus profond de votre être, jusqu'à la folie.
Un monde taché de sang.
Un monde ou les sifflements des péchés vient vous lécher avec délectation les oreilles.
Un monde au porte de l'enfer.
Un monde qui serait l'enfer lui même ?
Un monde... ou le chat Cheishire avait invité Oz à boire le thé, ou il l'attendait avec un plateau de cookies fraichement posé sur une table à moitié décapitée, un grand ami de Oz le chat cheshire !


- THE CHESHIRE CAT IS MINE !! **

Tel fut la première phrase que Oz prononca ce matin là, tout en serrant fort contre lui son oreiller et en battant des jambes dans son lit .
Ce qui qualifia cette journée de parfaitement habituelle. Vous n'étiez pas au courant ?
Oz Bezarius a depuis sa tendre enfance un ami imaginaire.
Imaginaire mais bien fidèle.
Le jeune garçon se mit difficilement assis sur son lit tout en resserrant son emprise sur son coussin, il y avait maintenant dix ans que ces cauchemars terrifiant le hantaient. Ces cauchemars ou la voix rieuse de son père se moquait de lui, de lui et sa pitoyable personne.
Oz enfonça sa tête dans le coussin et réprima un sanglot
Il détestait son passé.
Il détestait ses souvenirs omnipresent qui tournait dans la tête.
Et pour couronner le tout il haïssait son père.
Mais l'avantage dans l'abysse c'est qu'il pouvait manger des cookies avec son ami Cheshire !! **

Le petit endormit se leva souplement et se précipita sur son réveil décrypter l'heure. il était à peine 8 heures 30
Il émit un gémissement boudeur, c'était trop tooot !! >.<
Bel' ne se réveillait jamais avant au moins 10 heure et Oz n'avait pas envi d'attendre que son ami se lève.

-Peut être que je peux aller le réveiller ? Murmura le jeune garçon

Doucement mais surement, son cerveau se mit en marche, car ne l'oubliez pas, Oz est loin d'être idiot ( sauf dans certains domaines je vous l'accorde xD ), et le problème est que sa vie était en danger.
En effet le portable de Bel' avait eu un léger accident.
Mais ce n'était pas de sa faute !!
Comment pouvait il prévoir que son pied allait se lier d'affection avec le portable de son ainé et qu'ensemble ces deux amoureux allaient organiser un mariage surprise ?
Il ne pouvait pas le savoir !
Oz ne comprenait pas pourquoi Belphégor était en colère, certes son pied avait réduit son portable en miette, mais au moins le mariage avait été une réussite ! Son pied et le portable était dorénavant liés pour l'éternité ! Les deux amoureux s'était dit " oui " au son harmonieux du craquement du portable désormais décédé.
C'était si émouvant !
Et puis d'abord c'était son pied qui devait être triste d'avoir perdu sa femme le portable vu qu'il venait juste de marier et qu'ils s'aimait d'un amoure pur.
Pas Belphégor, son pied !
Donc va bien dans le meilleur des mondes n'est ce pas ? Sauf pour le pauvre portable et le chagrin du pied bien sur ^^

Oz s'arrêta.
Bel' n'était pas du genre à être sentimentale. Sa théorie tombait à l'eau.
Pourquoi donc Bel' n'était il pas plus sensible ? La vie de Oz serait teeeeeeellement plus facile s'il l'était.

- Bel' ne me fera pas de mal tout de même, il est gentil... non ?

Non.
Bephégor n'est pas gentil ( si un peu quand meme xD ), enfin il aurait pu l'être mais l'option gentillesse n'a pas du être activé à sa naissance.
Dommage.

- Dans ce cas il a surement du oublier !

Non.
Surement pas. Le prince n'oublierait jamais quelque chose d'aussi important.
Encore dommage. Le monde était contre lui TT'

Il parcouru les couloirs de l'appartement et pour oublier un peu son supplice à venir alluma la télévision.
Une télévision que décidément Oz n'arrêtera jamais de bénir.
Une télévision qui affichait une image d'un superbe gâteau.

- Oh My God !! TV powaaaaaaa :DD

Voila ce que s'exclama Oz tout en allant enlacer son ami la télé. Une amie de plus décidément la liste s'élargissait.
Mais son meilleur ami restait bien entendu Belphégor, sauf à certain moment comme celui ci ou son ami allait devenir son bourreau.
Il s'enfuit rapidement dans la cuisine.
Si il cuisinait un magnifique, un énorme, un succulent gâteau pour Bel', celui-ci lui en voudras plus !

- Car après tout il aime ma cuisine quand elle n'est pas trop brulé ! :D Mouahahahah je suis un génie !! 8D

Tient, il avait déjà entendu cette phrase quelque part. Mais ou... un mystère.
Il entreprit gaiement la confection du gâteau.
Tout le frigo y passa, le sucre,le beurre, les œufs, la farine, les meringues, le chocolat, le pot de nutella..
Dans son élan créatif, Oz représenta même une version miniature de Bel' à la crème chantilly.
Essoufflé, il s'arrêta et admira son œuvre.
Il n'y avait pas à dire, le gâteau était superbe et tellement immense qu'il faudrait plusieurs jours pour le finir.
Tout heureux, il cacha le fruit de tous ses efforts et la promesse de son salut dans le Frigo. Puis s'en alla dans la salle de bain se laver les mains, il s'observa brièvement dans le miroir, il était toujours en pyjama, un pyjama qui d'ailleurs n'était pas à lui.
C'etait celui de Bel', il l'avait piqué en douce il y a quelques jours. Oz aimait beaucoup porter les pyjamas de son frère de cœur, sentir son odeur l'envelopper lui faisait se sentir moins seul ces nuits ou les cauchemars l'engloutissaient. Ce pyjama, c'était son armure indestructible contre les rayon laser super soniques des méchants monstres chauves sourie.
De plus ce pyjama était tout bonnement génial, noir, avec écrit "THE KING" sur le torse, tout ce qu'il fallait pour réjouir notre petit noble.
Il reporta son regard sur son reflet et sourit, ses cheveux en bataille et le pyjama trop grand pour lui lui donnait un air tout bonnement adorable, il remonta le col du pyjama mais peine perdu, celui ci retomba, dévoilant son épaule.
Oz soupira et s'élança en direction de la cuisine.
Eh la, Surpriiise !!
Belphégor était debout au milieux de la pièce en train de siroter une tasse d'une substance non identifiée.
La vie n'était elle pas bien faite ?
Elle l'était... quand un portable ne tombe pas amoureux d'un pied.

Oz claqua brusquement la porte de la cuisine avant de s'empresser d'aller se jeter dans son ami avec un cris de joie.
Il en profita pour tremper ses lèvres dans la tasse que tenait Bel' et grimaça, le liquide avait un gout si fort que Oz ne réussi à l'avaler qu'avec grande peine. Et c'est avec encore plus de peine qu'il s'empêcha de vomir ce si "délicieux" breuvage. Comment son ange gardien pouvait il boire ca ? Puis après un instant de réflexion il le lâcha avant de pivoter vers le frigo tout en parlant avec excitation.

- J'ai une surprise pour toi Nee-sama !! :D J'espère que tu va aimer !! ^^

Il ouvrit la porte du frigo et pris délicatement le gâteau dans ses bras, puis avec une concentration extrême, il se retourna lentement vers Belphégor, lui dévoilant ainsi le gigantesque gâteau qu'il avait confectionné.
Puis avec toute la douceur du monde, il s'approcha de Belphégor.
Et la... ce fut le drame.
La boisson que buvait Bel' était décidément un vrai poison, car pendant un cour instant, toute l'excitation vicieuse que Oz essayait vainement de canaliser se libéra d'un coup et se fraya un chemin foudroyant dans les veines du pauvre petit garçon.
Ce moment fatale passa au ralentit pour le pauvre Oz, son pied - celui qui mourrait de chagrin - s'élança brusquement vers l'avant, comme s'il avait vu un le fantôme du portable.
Pauvre pied, la tristesse est vraiment une maladie horrible.
Un probleme se posa ensuite, car droit devant, il y avait le pied de la table.
Bien entendu, quand on s'appelle Oz bezarius et qu'il y a un pied de table droit devant, il ne faut pas chercher mille ans, ce pied, mon cher petit Oz , il t'es réservé, tu va te le prendre.
Oz pria interieusement mais rien n'y fit. Et la ce fut le choc.

ZBAMMM !!!!!!!


Il s'imaginait déjà facilement aplatit par terre, au pied de Bel' le fruit de son travail en mille morceaux.
Mais la vie est parfois espiègle et ce n'est pas ce qui arriva.
En effet, Oz chuta mais dans un dernier espoir pour se sauver, sa main - celle qui tenait le gâteau - battit follement dans les air à la recherche d'une prise.
Il crut pendant un instant être un oiseau, le corps dans le vide, ses deux bras se balançant désespérément dans les airs.
Mais son instinct naturel, celui qui aide quiconque à sauver sa peau dans les moments dangereux lui vint en aide. Et c'est ainsi que son bras se souleva tout seul dans un élan désespéré et avec une force surhumaine trouva enfin une prise.
Ah ca oui, la prise, il la trouva c'est certain, et c'est ainsi que la main de Oz s'éclata sur bruyamment contre la joue de Belphégor avec un claquement sonore.

CLAC !!!!


Merci la vie, merci mon instinct, vous m'êtes d'une grande aide...


"Hihi Ce n'est pas finit"


Voici la phrase qui retentit dans l'esprit d'Oz avant que le gigantesque gateau ne vint s'écraser sur le visage de Belphégor

SPLAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAATCH !!!!!!!!!!!!


Oz se figea.
Ses yeux regardairent avec horreur la scène qui venait de se produire.
Une apparition flou de sa main enduite de crèmes glacé posé sur le visage recouvert d'une bouillasse blanche de Belphégor lui fit pousser un hoquet de stupeur.
Puis l'assiette qui jusque là était encore collée au visage de Bel'tomba par terre dans un fracas retetissant.
Ce fut le signale qui enclencha une alarme dans la tete de Oz.
Il se recula doucement. Et pris la parole avec une voix tremblante.

Je ne veux pas mourir


- Dé... désolé Belphégor. J'ai pas fais exprès.. j'ai vraiment pas fais expres j'te le promes !Tu ne m'en veux pas hein ?

Aucune réponse.
Oz recula d'un pas...

Je ne veux pas mourir !


-D'accord j'ai compris, respire Belphégor. Ne bouge pas, je compte jusqu'à trois.

De nouveau, aucune réponse.
Oz se sentit brusquement encore plus mal à l'aise. Surtout que la creme sur la face toujours dégoulinante de Belpgégor commencait à se rependre sur ses vêtements

1 ...
2 ...
3 !!!!!!

Oz s'enfuit subitement avec toutes les forces que son petit corps disposait et se mit à bénir ce breuvage du démon qui semblait lui donnait une energie incroyable.
Le jeu du chat et de la sourie commenca.

Spoiler:
 





Dernière édition par Oz Bezarius le Jeu 20 Jan - 8:28, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Belphégor Silver
₪ Club CAB ₪
avatar

Messages : 873
Date d'inscription : 06/11/2010
Age : 107
Localisation : Avec ma Basse <3

Feuille de personnage
Relations:
Humeur: Excité(e)
Que s'est il passé dernièrement dans votre vie ?:

MessageSujet: Re: Un lendemain... [PV Oz]   Jeu 23 Déc - 8:40

Oz entra dans la cuisine telle une tempête sur la mer. Il courut vers Belphégor, trempa ses lèvres dans son café avant de faire une tête dégoutée qui fit largement sourire le Prince. Il savait pertinemment que son colocataire avait le café en horreur. Celui-ci ne resta pas sur le goût de la boisson car il se tourna vers Bel' avec un grand sourire avant de déclarer :

- J'ai une surprise pour toi Nee-sama ! J'espère que tu vas aimer !

Et il ouvrit la porte du frigidaire. Belphégor fut aussitôt pris d'un bien mauvais présentiment. La plupart du temps, les tentatives d'Oz finissaient comme...

SPLAAATCH !
... ça. Belphégor mit quelques secondes avant d'analyser la situation. Son meilleur ami avait sorti du frigidaire une énorme pièce montée qu'il avait très certainement mis un certain temps à faire, puis s'était avancé vers lui avec un sourire digne du sentiment qu'il devait ressentir puis s'était magnifiquement étalé avec sa pièce montée. Encore, s’il s'était seulement étalé, cela aurait peut-être arrangé les choses, mais malheureusement il avait atterrit sur le Prince avec son gâteau tout en lui mettant une claque magistrale. Belphégor repassa la scène plusieurs fois dans sa tête, pourquoi ce genre de choses n'arrivait qu'à lui ? Et pourquoi ce genre de choses n’arrivait que quand Oz était dans les parages ? Le Prince commençait à désespérer mais la voix du squatteur de son appartement le fit revenir à la réalité.

- Dé... désolé Belphégor. J'ai pas fais exprès… j'ai vraiment pas fais exprès j'te le promets !Tu ne m'en veux pas hein ?

Il regarda le visage du jeune homme qui grimaçait de peur, quoique c'était dur à voir pour Belphégor car sa frange était enduite de crème glacé et que cela ne lui facilitait pas la tache. Il se demanda comment il allait faire regretter à l'adolescent d'être venu au monde.

-D'accord j'ai compris, respire Belphégor. Ne bouge pas, je compte jusqu'à trois.

Belphégor trouva comment il allait le punir.

Un...

Un sourire sadique commença à s'étirer sur son visage.

Deux...

Il posa sa tasse de café sur la table.

Trois !

Oz partit en courant. Le rire sadique de Bel' résonna dans l'appartement.
Il se lécha délicatement les lèvres, savourant la crème glacée qui s'était étalée dessus. Oz... Il allait souffrir. Sans faire cas de son ami plus longtemps, il se dirigea vers la porte d'entrée, qu'il ferma à clé, pour être sur que le jeune homme ne s'enfuirait pas, puis se dirigea lentement vers la salle de bain, regardant attentivement dans les pièces qu'il croisait. Après avoir pris une douche rapide, il enfila un jean et un T-shirt, puis se déplaça vers la chambre d'Oz, le garçon s'était certainement réfugié à cette endroit puisque lui seul en avait la clé. Seulement, il ne fallait pas sous-estimer la force physique du Prince. Celui-ci se saisit d'un de ses couteaux avant de se positionné devant la porte et d'appuyer sur la poignée. Fermée... Comme prévu. Le sourire machiavélique qui ornait le visage de Belphégor s'agrandit. Il se recula un peu et lança le couteau dans la fente de la porte avec une force non-estimée. La lame se figea entre la porte et la boisure dans un bruit étouffé et Belphégor se jeta en avant en éclatant d'un rire vraiment malsain. Au choque du poids du jeune et à la force de levier qu'il exercée avec son couteau la porte céda dans un bruit épouvantable. Belphégor sauta de nouveau sur ces pieds.

- Où te caches-tu... Petit effronté... Shishishishishi...


Spoiler:
 

_________________
18 ans, Mec, Sadique & Egoiste.
Spoiler:
 


Dernière édition par Belphégor Silver le Lun 26 Déc - 5:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un lendemain... [PV Oz]   Lun 25 Avr - 9:51

Dans la vie, rien ne se passe toujours comme on le souhaite.

On ne nait pas toujours dans la famille qu'on aurait souhaité.
On ne réussi pas toujours nos examens. (Bac blanc powaaaaa xD)
On ne réalise pas toujours nos rêves.
On ne tombe pas toujours amoureux de la bonne personne.
On n'agit pas toujours comme on le voudrait.
On ne meurt pas toujours de la façon dont on l'espère.
Et... la surprise confectionnée pour notre meilleur ami ne termine pas toujours de la façon dont on l'avait imaginé.

C'est vrai, ce magnifique, superbe et gros gâteau qu'avait crée Oz avec beaucoup d'effort était censé finir sa vie dans l'heureux estomac de Belphégor. Et non mourir par terre après s'être écrasé sur le visage de celui-ci...
Mais qu'est ce qu'il y pouvait ? C'était le destin, il n'avait jamais été très adroit.
Mais peut être... était-ce un caractère héréditaire ? OO
Son père lorsqu'il le frappait n'avait jamais été vraiment adroit non plus, il n'arrivait jamais à viser sa joue et s'était malheureusement son nez qui en faisait les frais.
Mais dans ce cas il n'y pouvait vraiment rien, on ne lutte pas contre ses gènes !
Cependant que ce soit de la faute du destin ou de son hérédité - Bien que les deux pouvaient être liés- cela ne changeait en rien à la situation désespérante dans lequel se trouvait Oz Bezarius, c'est à dire une situation où il s'apprêtait à subir les foudres de la personne la plus dangereuse qu'il lui avait été donné de croiser dans sa vie. ( Un cas rare ce petit Bel' xD)
Hormis peut être... Un miracle ? **


Le problème avec les miracles, c'est qu'ils n'arrivent presque jamais ou alors jamais au bon moment. Par exemple le divin cadeau de la providence tant espéré était déjà arrivé aujourd'hui lorsqu'il avait enfin trouvé où sa cachait le sucre pour faire son gâteau ou encore lorsqu'il avait trouvé une pair de chaussette dans le véritable champs de bataille qu'était sa chambre..
Après avoir cherché pendant de longues minutes BAM ! Miracle ! Le sucre surgit devant ses yeux alors qu'il n'avait presque plus d'espoir bien sûr la même chose était arrivé pour les chaussettes mais maintenant....
Maintenant, Oz hésitait à demander au ciel un nouveau présent, allait-il être considéré comme trop gourmand de miracle ? Trop pathétique ?Il était incapable de se sauver tout seul, mais cette fois ci c'était un cas extrême ! L'adversaire n'était pas les tréfonds désordonné ( pour pas dire bordélique) de sa chambre mais Belphégor Silver. S'il demandait ne serait-ce qu'un miracle de plus allait il être envoyé en enfer ?
Oz aimait bien la chaleur, les tropiques, regarder des volcans en irruption mais...

- L'enfer c'est peut être un peu trop chaud et un peu trop inconfortable non ? Et puis on raconte rien de bien dessus alors... murmura-il.

C'est avec cette angoisse qu'il se résigna seulement à attendre sa sentence tout en espérant tout de même que Belphégor sera assez gentil aujourd'hui. On ne sait jamais... [Mais là, il espère trop x)]

Pour être totalement et véridiquement honnête. Oz avait peur. Enfin peut être ce mot était-il un euphémisme ?
Pour être encore plus sincère, Oz, au lieu d'avoir peur, était terrifié, il avait les mains moites, l'estomac retourné et les tripes broyés.
Très appétissant n'est ce pas ? Devrait-je aussi signaler qu'il était pris d'une légère envie de vomir ?
Mais bizarrement en cet instant, ce fut plus la possibilité d'être détesté pour toujours par Bel', son sauveur, grand frère et ange gardien que le fait de recevoir une punition qu'il craignait.
Le temps passa lentement, les secondes défilèrent semblable à des années, torturant encore un peu plus ce pauvre petit être désespéré terré dans sa chambre comme un lapin dans son terrier.
Mais soudain, son radio-réveil s'enclencha - Il avait sûrement encore oublié de l'éteindre- et se mis à cracher des publicités qui se montrèrent plus ou moins exceptionnellement parlante pour le jeune garçon.

"Ce n'est pas lorsque que votre jambe est brisé qu'il faut y penser : Warner assurance !"
... Brisé ?

"L'oréal, Parce que je le vaut bien !"
... Je le vaut bien ? OO

"Attrapez les tous, Pokémon !"

[Déconnexion temporaire du système nerveux de l'individu ci-présent]


- AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!!

Finalement en cette seconde la punition qu'il allait recevoir l'horrifiait à un plus haut point et
le cri libérateur arriva enfin. Cependant, celui-ci vu soudainement noyé par un rire sadique provenant du couloir.
Oz s'arrêta d'un coup de crier et bouger, il posa ses mains en forme de croix sur sa bouche. Tendu comme un arc, il stoppa aussi sa respiration et fixa la porte devant lui.
Une porte qui ne bougea pas. Il expira bruyamment et la pression qu'il portait jusqu'ici sur ses frêles épaules s'évanouit d'un coup. Le un pauvre Oz se retrouva les bras ballants, vidé de toute force, de toute adrénaline qui s'était jusque là accumulé dans son organisme et comme un asticot il se laissa couler au sol.
Il est vrai qu'il n'avait jamais eu aucun timming au cours de sa vie et sa libération d'anxiété avancer venait une fois de plus prouver qu'il était carrément à la masse. Et mieux encore ! Il venait purement et simplement de perdre sa seule chance de survie et signé son arrêt de mort. Et tout ça à cause de quoi ? Des pokémons !

Soudain le temps sembla une fois de plus se ralentir, ses yeux s'ouvrir, il se figea, son pouls sembla retentir lourdement dans sa tête et il se releva d'un bloc lorsqu'il aperçut la poignée de sa porte de chambre s'abaisser puis lentement revenir à sa place initial. Il était là, juste à quelques mètres.
Sa vie ne tenait donc plus qu'à la résistance de cette fidèle et vieille porte.
Il s'agenouilla alors le plus vite possible mais son corps vidé de toute force semblait lourd, c'est donc presque en tombant qu'il atterrit sur le sol à quelques pas de la porte et commença sa prière, les mains jointes, accroupis.


- Ma porte, Ma chère porte, je t'aime je te l'ai déjà dit n'est ce pas ? Je te fais confiance my door, tu as toujours été prête à t'ouvrir pour moi et je ne t'en voudrais plus jamais de grincer !

Il s'inclina et fit deux rapides révérence avant de se baisser au point de faire toucher son nez par terre.

-Je te récompenserais par tout ce que tu veux ! Je te graisserais les boulons, je te repeindrais, tu auras l'air toute jeune. Je te ferais même un dessin pour que tu sois moins seule ! Alors s'il te plait...

#CRAC #


La porte céda.

Un petit air de musique remonta du plus profond des souvenirs de Oz. Une mélodie qu'il avait déjà vu dans un dessin animé de Wald Disney. Dans son préféré d'ailleurs.

" Trahison... Disgrâce... l'esprit du mal est marqué sur sa face.... Trahison, Disgrâce il n'est que nuisance depuis sa naissance..."


-Où te caches-tu... Petit effronté... Shishishishishi...

"Juste ici" pensa évasivement le petit effronté en question accroupis en mode "vénération" devant une porte qui s'était écrasé à quelques millimètres devant son nez, une porte qui d'ailleurs perdis immédiatement toute crédibilité aux yeux de Oz qui se promis de lui faire payer chère son abandon.

Quand l'on est trahi, on sent une douleur poignante nous peser sur le cœur, notre sang se met à bouillir et on ressent un élan de colère.
C'est peut être cela qui rendit soudainement un élan de vitalité à notre cher petit Oz qui avait pendant quelques minutes ressemblé plus à une panosse qu'à un être humain. Il s'élança alors précipitamment entre les jambes de Belphégor avant que celui-ci n'esquisse un geste et couru dans le couloir.

Une sensation de bien être se répendi dans tout son être pendant que ses jambes agiles le menait droit vers la porte de sortie de l'appartement. En cet instant précis pour la première fois de toute sa vie, Oz se sentit grand. Il avait l'impression de pouvoir soulever des montagnes et gravir des sommets. Il se sentit pousser des ailes et un cri de joie franchit ses lèvres.

- Je suis liiiiiiiiiiibre LIIIIIIIIIIIIIIIBRE !!!!

Oui c'est sûr qu'il l'était cependant, il n'était pas le seul à profiter de la liberté dans ce couloir. En effet, Oz Bezarius était aussi libre que la petite voiture électrique abandonner depuis une éternité au milieu du couloir par lui-même. Mais contrairement à celui-ci la petite voiture ne semblait pas apprécier le fait d'être autonome et se vengea de la plus cruelle façon en se trouvant dans la trajectoire du pied droit du pauvre garçon.
On assista alors à l'une des plus belles chutes jamais produite par Oz alors que son pied rentra en percussion avec la voiture, il l'envoya s'écraser contre le mur (faut pas cherche Oz Bezarius xD) tout en tombant sur le tapis, les bras en avant, la bouche ouverte, ce fut son ventre qui percuta en premier le sol, lui coupant ainsi la respiration. De plus, l'élan accumulé au cour de sa course le fit glisser sur plusieurs mètre avant qu'il ne s'arrête vaincu à quelques centimètres de la porte de sortie. Dans un dernier espoir, il tendi une main suppliante vers la poignée et tira dessus près à de nouveau prendre son élan et sauver sa peau.
La poignée ne bougea pas.
La porte était fermée à clé
Et pire encore, il n'y avait pas l'ombre d'une clé à l'horizon.
La chance ne l'aimait décidément pas.

Il se retourna apeuré tandis qu'une ombre se dessina au-dessus de lui...
Revenir en haut Aller en bas
Belphégor Silver
₪ Club CAB ₪
avatar

Messages : 873
Date d'inscription : 06/11/2010
Age : 107
Localisation : Avec ma Basse <3

Feuille de personnage
Relations:
Humeur: Excité(e)
Que s'est il passé dernièrement dans votre vie ?:

MessageSujet: Re: Un lendemain... [PV Oz]   Lun 20 Aoû - 9:01

Le regard du jeune homme parcouru la chambre avant de s'arrêter devant un petit corps replié sur lui-même, comme pour adresser une prière... Une prière ? Belphégor haussa un sourcil dubitatif. Ce n'était pas vraiment la direction de la Mecque... Il se retourna, histoire d'être sûr, croyant un instant qu'il apercevrait la Mecque derrière son dos.
Chose qui n'arriva pas.
Evidemment.

Ses yeux reprirent leur position initiale, cherchant à expliquer ce fait inexplicable.
Et l’évidence tomba comme un couperet. C'était lui qu'il priait ! Il attendait une grâce de sa part ! Le Prince commença à rire d'un rire sardonique. Il s'étrangla cependant deux secondes plus tard lorsque Oz lui fila entre les jambes. Pris d'une quinte de toux, il entendit à peine le cri libérateur du blond.

Lorsqu'il parvint enfin à retrouver un semblant de dignité, il se redressa sur son séant et se tourna vers le jeune homme qui regardait la porte d'entrée avec une certaine... béatitude ? Chose qui ne dura pas longtemps lorsqu'il se rendit compte que celle-ci était fermée à clé. Retrouvant soudainement toute son assurance datant, il passa sa main dans ses cheveux dans un semblant de recoiffage inutile étant donné la pagaille qui avait lieux sur son crâne. Il marcha en direction de la petite souris coincée devant la porte qui se retournait lentement, effrayée. Il prit plaisir à se poster derrière lui, tel le chat prédateur -pour peu il en aurait miaulé ! (/le narrateur sort/). Lorsqu'Oz fut totalement face à lui, acculé devant la porte, près à prier pour un miracle, il joua avec la clé, lentement, comme pour faire durer le supplice de la sentence. Le Prince décida de donner le coup final avec un magnifique rire sarcastique... qui se transforma en une monstrueuse quinte de toux !

La clé tomba au sol et Belphégor miaula.

Belphégor miaula...
Oui ! Il miaula ! De rage et d'impuissance ! Et d'un peu de george sèche.

Oubliant un instant totalement la clé, sa fierté, sa colère et sa sentence, il s'écroula à terre et rampa laborieusement par vers la salle de bain. La quinte de toux cessa. Il se hissa difficilement jusqu'au lavabo... Euh ? Lavabo ? Mais que faisait-il devant les toilettes ? Totalement inconscient de cette réalité le Prince s’apprêta à s'y jeter le tête la première... avant de se rendre compte qu'il tenait un balais brosse dans la main. Il fronça les sourcils, reprenant peu à peu ses esprits. Oz... Gâteau... Portes... Prosternation... Étouffement... Rire... Toilettes... Toilettes ?

Il se redressa. D'abord sur ses coudes, puis sur ses bras et son fessier, puis sur ses genoux... Ses jambes. Il sortit lentement des toilettes, jetant un coup d'oeil dans le couloir.

La clé !!

Malheureusement il ne regardait pas du bon côté du couloir. Lentement il tourna la tête de l'autre côté. Oz. Clé. Porte.

Ouverture béante !
Belphégor écarquilla les yeux. La porte était défoncée !
Ah non, ça s'était la chambre d'Oz, la porte se trouvait après l'angle du couloir. Il soupira bruyamment, passa une main dans ses cheveux. La punition d'Oz ? Il avait oublié, qu'était-ce déjà ? il soupira à nouveau, se passant la main qui avait tenu le balais brosse sur le visage. HORREUR ! Le Prince vit demi-tour illico presto pour se laver les mains au robinet des toilettes, puis le visage. Comment un guerrier comme lui avait pu se laisser avoir par... Oz ! Tout était de sa faute !
Faisant volte-face vers la porte de la salle de bain -qu'il se prit en plein visage- il glissa sur le tapis et fit un vol plané vers les toilettes, dans lesquelles il atterrit, assis.

Maudit !
Il était maudit ! Voir bien plus que ça...

Il se releva lentement, marcha jusqu'à la porte lentement qu'il ouvrit lentement et quitta la pièce lentement. Il referma la porte et soupira de soulagement. Il était arrivé sans encombre dans le couloir quand soudain une réflexion fit phare dans sa tête.
Il avait prié ! Vers la Mecque ou non... mais prié !!

Il marqua une hésitation en arrivant au tournant du couloir.
Peut-être que Dieu ne voulait pas qu'il punisse sa brebis égarée...
Face à ce dilemme royal, Belphégor s'inquièta.

Il franchit finalement le bout du couloir, près à le trouver vide, car Dieu avait accorder la clé de la salutation à Oz. (mais il ne perdait rien pour attendre à son retour! Vengeance princière exige!)

_________________
18 ans, Mec, Sadique & Egoiste.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un lendemain... [PV Oz]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un lendemain... [PV Oz]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lendemain de fête
» Lendemain de veille
» Lendemain de lune plutôt agiter
» Nocturnal Habit (NS)
» Haiti : Il faut réinventer un modèle de gouvernenace politique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ Bienvenue sur Kaichou Wa Maid Sama Rpg ! ♣ :: <^> Hors rpg <^> :: RPs-
Sauter vers: