♣ Bienvenue sur Kaichou Wa Maid Sama Rpg ! ♣

Welcome \o/
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Journée ennuyante ~ Les oiseaux dans le ciel ° [ PV. Luna Lovegood ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Journée ennuyante ~ Les oiseaux dans le ciel ° [ PV. Luna Lovegood ]   Mer 17 Aoû - 11:52

    Le soleil... Je regardais le soleil décliné à travers les grandes vitres de la classe qui donnaient vers l'extérieur. Combien de temps encore avant la fin de journée ? Je n'en savais rien et cela m'ennuyer. Dans mes oreilles se perdaient tous les bruits de la classe. Le frottement des stylos sur le papier, les murmures de réflexions, les paroles du professeur et les pages qui tournaient. Tout semblait entrer par une oreille et ressortir par l'autre. Une chose était certaine : je n'avais vraiment envie de rien aujourd'hui. Je n'aurais donc qu'à rentrer à la maison directement après les cours. Père et mère ne m'y attendraient pas mais je n'avais pas vraiment d'idées de lieux intéressants en tête. Je devais me concentrer jusque là. Je baissais à nouveau la tête vers mon cahier et attraper mon stylo bleu pour écrire rapidement ce qui était marqué au tableau. Je réfléchissais sans faire le moindre bruit avant d'écrire mon résultat. Plus d'encre. La fin de mon résultat était alors presque invisible. J'ouvrais ma trousse devant moi et en sortais un autre stylo bleu pour finir. Une fois la chose finie, je levais à nouveau la tête vers la fenêtre. Tellement petite que personne ne faisait vraiment attention à moi et cela m'arranger en quelques sortes. Le ciel était maintenant rouge-orange.

    Enfin, le bruit des craies posées sur le porte-craies. Fin de journée. Je poussais une mèche rebelle de mes cheveux dans mon dos et fermer mon cahier pour ranger mes affaires. Je n'aurais plus qu'à jeter mon stylo bleu. Peut-être devrais-je écrire au plume ? Je réfléchissais à cela alors que mes camarades commençaient déjà à parler de l'endroit où ils iraient après les cours. Des cafés, des salons de thé, des piscines. Tout y passait et je soupirais discrètement d'ennuis. Les gens peuvent-ils vraiment se contenter d'une vie si plate, si ennuyeuse ? Je veux dire par là qu'aller en cours et ensuite aller toujours aux même endroits devaient probablement les lasser. Mais non. Les mêmes élèves que la veille donnaient encore les mêmes idées de lieux. Le professeur nous fit tous nous lever et saluer pour sortit de la salle comme avec hâte. Je rangeais mon cahier et ma trousse aux couleurs claires dans mon sac que je fermais. Où devrais-je aller...? Pas de raison pour moi de rester debout. Je m'asseyais à nouveau et regarder par la fenêtre avec ennui. Les oiseaux s'envolaient les uns après les autres en groupe comme pour rejoindre une unique maison. Je n'avais pas encore eu le temps d'aller au C.D.I, hier, pour emprunter des livres. Tant pis. Je n'y irais pas aujourd'hui non plus.

    Je laissais les minutes défilées sur une horloge au mur de la classe. Pas envie de bouger. Père et mère ne s'inquiéteraient pas pour moi. Mais je serais probablement un peu réprimandé si l'un des domestiques disait que j'étais arrivé en retard. Je me levais lentement, poussant la chaise avec mes jambes se redressant. Il ne devait plus y avoir grand monde maintenant. Je détachais mes cheveux et les laisser retomber en vagues ondulantes. J'attrapais mon sac à deux mains devant moi et avançais. Un pas, deux pas, trois pas. J'accélérais et sortais de la classe pour traverser les couloirs et descendre les escaliers. Il ne devait plus y avoir de bibliothèque ouverte à cette heure. Quelle heure était-il ? Je l'avais oublié. L'heure sur l'horloge de la classe était déjà floue pour moi. Je me retrouvais dans la cour assez rapidement. Devais-je rentrer maintenant ...? Je baillais en cachant ma bouche avec une main libérée du sac et marchais vers un banc. Il me restait encore du temps avant la fermeture du lycée. D'autres élèves étaient encore dans leurs classes. Je restais assise à mon banc sans bouger, me contentant de me tenir droite en regardant le vide devant moi. Une idée me vint alors. Je sortais un vieux livre de mon sac. Un assez petit livre aux reliures couleur d'or. Je l'ouvrais là où je m'étais arrêté la fois précédente et reprenais ma lecture sans m'occuper de l'environnement.

    Le ciel changeait encore peu à peu sans que je ne m'en rende compte. Après un long moment, les derniers élèves sortirent et je levais enfin la tête de mon livre. Terminé. Histoire idiote, personnages ordinaires, situation improbables. J'avais perdu mon temps. J'attachais à nouveau soigneusement mes cheveux en une queue de cheval haute et remettais mon uniforme correctement en place. Il était plus que temps que je rentre à la maison. Je glissais mon livre dans mon sac et me levais rapidement pour trottiner afin d'éviter la fermeture du portail. Malheureusement, dans ma course, au virage d'un angle, j'heurtais quelqu'un. Comme propulser au sol, je regardais en face de moi et me relevais pour m'incliner.

    <<- Je vous prie de bien vouloir m'excuser. Êtes-vous blesser ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Journée ennuyante ~ Les oiseaux dans le ciel ° [ PV. Luna Lovegood ]   Ven 28 Oct - 10:23

    N’avez-vous jamais détesté quelque chose au point d’en vomir ? Et bien si cela ne vous est jamais arrivé, vous êtes bien chanceux. Car c’est, malheureusement pour elle, le cas de Luna Lovegood. En effet, elle ne porte pas le sport dans son cœur. Pourquoi ? Il n’y a pas de raison véritable. Peut-être est-ce dû à son incapacité à se dépenser réellement. Ou à cause de sa frêle silhouette, qui ne permet pas d’efforts inhumains. Les conjectures sont nombreuses. Mais aucune n’est LA vraie raison. Pour elle, dans tous les cas. On a toujours dit que c’était dû à « un manque d’efforts », mais nous le savons, vous et moi, c’est une excuse bidon. Bon, peut-être n’y met-elle pas vraiment tout son cœur. Mais peut-on lui en vouloir ? Pour ceux qui ne le savent pas, s’efforcer de pratiquer un sport quand on déteste ça est vraiment difficile, voir impossible. Après tout, ce n’est pas que l’Anglaise n’aime pas le sport. C’est tout simplement qu’elle hait ça. Pire, elle méprise le sport. D’après elle, ce n’est « qu’un moyen pour les idiots de se rattraper ». Mais, chacun son avis, n’est-ce pas ? Liberté d’expression. Liberté de pensées. Etc.

    Revenons-en au présent. Luna est une personne détestant le sport. Et, mauvaise fortune, l’EPS est une matière aujourd’hui obligatoire dans le cursus scolaire. On peut y trouver du basketball, du handball, de l’accrosport, etc. Toutes sortes de choses inutiles. Mais l’Anglaise avait sa technique infaillible : l’infirmerie. Et oui. Cet endroit où se réfugiaient les personnes désirant sécher. Et les vrais malades, par la même occasion. Mais ça, c’était autre chose. Bien sûr, elle avait essayé de soudoyer son médecin pour qu’il lui fasse un faux certificat de dispense mais celui-ci avait refusé. Foutu docteur honnête. Et puis, de toute manière, ses parents l’auraient découvert. Ce fut ainsi que la jeune fille dut se retrouver à l’infirmerie. La plupart du temps, ses excuses se composaient d’ « indisposition », de « foulures », de « nausées », etc. La première était tout de même la meilleure. Le seul problème qu’il y avait, était le fait de ne pouvoir l’utiliser qu’une fois par mois. Dommage. Vraiment dommage. Tout cela pour dire que la lycéenne n’avait pas assisté à un seul cours de gymnastique depuis le début de sa scolarité. Ah si ! Le premier cours de l’année avait aussi été son dernier. On lui avait expliqué le fonctionnement et tout le reste. Mais il ne comptait pas vraiment, après tout.

    Enfin. Ce jour-là, il y avait malheureusement EPS. Donc, comme à son habitude, Luna se faufila à l’infirmerie à la fin du cours précédent (qui était histoire). Elle se dirigea vers son antre, qui, par chance, était totalement vide. La jeune infirmière ne demandait même plus à la lycéenne les raisons de sa venue, tellement elle la connaissait. Elle se faufila dans un lit et s’y allongea, un bon livre à la main.

    ****

    - … selle ! Mademoiselle !

    Luna ouvrit grand les yeux. Le visage inquiet de l’adulte était penché sur elle. Oh no… L’Anglaise s’était endormie. Le livre qu’elle tenait quelques heures plus tôt gisait auprès d’elle. Quelle heure était-il ? 18h00 ?! Il fallait qu’elle se dépêche. En effet, elle avait rendez-vous à 19h30 avec son groupe. Son livre à la main, elle courut jusqu’à sa classe. Elle rassembla ses affaires et reprit sa course vers la sortie. Malgré son habituelle vigilance, elle heurta une personne. Si fort qu’elle s’affala sur le sol. Aie…

    - Je vous prie de bien vouloir m'excuser. Êtes-vous blessée ?

    Une magnifique jeune fille se tenait devant elle. Ses yeux bleus scintillaient au soleil. Ses cheveux noirs de jais brillaient. Son langage et même sa posture indiquait sa bonne éducation. Luna se releva et épousseta légèrement sa jupe. Elle répondit à sa révérence :

    - Pas le moins du monde, dit-elle en s’inclinant à son tour. Je vous prie également de me pardonner. Je suis tout aussi fautive.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Journée ennuyante ~ Les oiseaux dans le ciel ° [ PV. Luna Lovegood ]   Lun 2 Jan - 20:59

    J'avais heurté une demoiselle, ça j'en étais certaine. En réponse à ma révérence, elle en avait elle-même exécutée une autre et avait répondu à ma question demandant si elle s'était blessée. En la regardant un peu plus, les yeux quelque peu ronds et trahissant ma curiosité, je remarquais ses cheveux blonds qui auraient dû me sauter aux yeux. Elle ne devait pas être d'origine japonaise, du moins, je ne le pensais pas. Généralement, les gens du Japon avaient les cheveux bruns. Quoique, pour mes yeux bleus, je me démarquais aussi probablement légèrement du lot.

    - Pas le moins du monde. Je vous prie également de me pardonner. Je suis tout aussi fautive.
    - Je suis bien aise de vous savoir sans blessures. Sans vouloir être indiscrète, étiez-vous pressée ?

    Je me posais cette question depuis un petit moment déjà. Craignait-elle, elle aussi, la fermeture du portail ? Me rendant compte de mon indiscrétion, je m'en voulais légèrement d'avoir posé la question. Certes, je m'étais en quelques sortes excuser de la probable indiscrétion mais cela ne changerait pas tout. Je devais trouver un moyen de m'excuser autrement pour la bousculade et le dérangement. Et si...? Une idée me traversa l'esprit et, sautant sur l'occasion, je poursuivais sans laisser le temps à la demoiselle de répondre à ma première question.

    - Pour m'excuser de la bousculade et du fait de certainement vous avoir ennuyé, j'aimerais vous inviter à boire un thé. Je veux dire, pas forcément maintenant mais à un moment où vous pourriez être libre. Je doute cependant que vous puissiez accepter mon offre pour aujourd'hui, à la vue de votre hâte. Cela vous dirait-il de se donner rendez-vous un autre jour ?

    Je me demandais pourquoi je me cassais autant la tête. Probablement car père et mère tenaient aux bonnes manières et que s'excuser d'avoir importuner quelqu'un était presque obligatoire. J'aurais très bien pu me lever, m'excuser en vitesse et repartir mais s'ils étaient venus à le savoir, j'aurais été sévèrement réprimandée et cela ne me disait guère. Quoique, pour le peu qu'ils étaient à la maison. Je sortais de mon sac une feuille que je pliais soigneusement pour y noter mon numéro de téléphone et mon adresse au stylo bleu d'une large écriture souple et penchée. Qu'elle accepte ou non, cela ne changerait probablement pas grand-chose pour moi. Je lui tendais ensuite simplement le papier à l'entête nommée " Setsuna Dono " et m'inclinais de nouveau légèrement en reprenant mon sac de ma main de libre.

    - Acceptez-vous donc mon invitation ? Ne vous pressez pas pour répondre, mon temps s'écoule plus lentement que le vôtre dirons-nous et je pourrais donc attendre votre réponse.

    J'hésitais encore à reprendre mon papier et à carrément l'emmener boire un thé quelque part histoire d'en finir. La compagnie ne me gênait pas, loin de là, mais j'aurais bien évidemment préférer rentrer pour lire tranquillement. De plus, l'uniforme me dérangeait, je ne me sentais pas vraiment à l'aise dedans même si, de l'extérieur, je ne devais pas le laisser paraître. De plus, j'avais l'impression que l'ennui et la fatigue m'embrouillaient les idées et, pour cela, pas simple d'être claire et de ne pas sembler un peu à l'ouest.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Journée ennuyante ~ Les oiseaux dans le ciel ° [ PV. Luna Lovegood ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Journée ennuyante ~ Les oiseaux dans le ciel ° [ PV. Luna Lovegood ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ce soir, deux nouvelles étoiles brilleront dans le ciel. [Mort de Sanka' & Echos]
» etaine (⚜) une plume dans le ciel, du sang sur les ailes
» Petit Flambeau - Ciel - mâle [LIBRE]
» L'oiseau dans sa cage d'Or
» Sous le beau ciel d'été (Pv Nuage de Fée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ Bienvenue sur Kaichou Wa Maid Sama Rpg ! ♣ :: <^> Hors rpg <^> :: RPs-
Sauter vers: