♣ Bienvenue sur Kaichou Wa Maid Sama Rpg ! ♣

Welcome \o/
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un homme en manque ! [With my Queen ♥]

Aller en bas 
AuteurMessage
Belphégor Silver
₪ Club CAB ₪
avatar

Messages : 873
Date d'inscription : 06/11/2010
Age : 107
Localisation : Avec ma Basse <3

Feuille de personnage
Relations:
Humeur: Excité(e)
Que s'est il passé dernièrement dans votre vie ?:

MessageSujet: Un homme en manque ! [With my Queen ♥]   Mar 3 Juil - 5:15

Il n'avait pas revu Empyr depuis leur altercation à l'appartement. Elle lui manquait atrocement mais jamais, jamais, même en question de vie et de mort, il ne l'aurait avoué. Que ce soit à autrui ou à lui-même. Et pourtant cette sensation de vide subsistait. Il avait les nerfs à fleur de peau et prenait la mouche pour un rien. Un prince d'une humeur exécrable donc. Tout ceux qui avaient le malheur de croiser son chemin en faisaient et en feraient les frais. Même Oz semblait avoir renoncé à ses pitreries, semblait seulement, car en effet le matin même Belphégor avait eut droit à un réveil fort matinal secoué et écrasé d'un poids inattendu et pourtant bien présent. S'il y avait quelque chose qui paraissait aussi étonnant que journalier, c'était l'humeur d'Oz. En surface, le jeune blond avait l'air d'une vraie pile électrique vingt-quatre heures sur vingt-quatre, sept jours sur sept. Toujours de bonne humeur, prêt à faire de son mieux. Pourtant le jeune homme était plus sensible aux humeurs de Belphégor qu'il ne voulait le laisser croire. D'ailleurs, bien que tout à ses colères puériles et égoïstes, ce dernier sentait lui aussi plus que n'importe qui d'autre le niveau du moral de son colocataire. Si bien qu'il s'efforçait avec lui d'être un peu moins de mauvaise humeur qu'avec les autres, mais tout cela était très relatif. Toujours est-il qu'Oz au bon coeur l'avait encore mis dans une situation impossible ce matin même et que le bassiste avait tout le mal du monde à rester tolérant -et l'on savait déjà que son niveau de tolérance avoisinait le zéro absolu en temps normal. Après un réveil brutal, écrasé par un poids le même qui avait dévaster sa chambre et souhaitant lui montrer une capacité acquise récemment. Oz, tout à sa démonstration, avait voulu lui prouver qu'il savait aisément faire tenir un balais sur son nez. L'expérience fut étrangement un massacre total. Étrangement. Les deux blonds devaient certainement être pris d'une malédiction qui leur offrait malchance quotidienne. Après avoir démoli son plafonnier, le balais avait fait un joli vol plané jusqu'au visage du plus âgé. Déjà peu réveillé, Belphégor était tombé dans un mode semi-comateux qui avait laissé à Oz le temps de lui apporter des soins puis de sauver son aimable postérieur d'une fuite calculée vers Seika.

C'est donc en retard et avec un magnifique pansement au milieu du visage que Belphégor avait franchi les portes du lycée. Encore de plus mauvaise humeur que d'habitudes, il n'avait réussit à passer ses nerfs sur les filles et après une réflexion longue et intense était remonté à sa seule et unique source de problèmes.

Ca ne pouvait être qu'Empyr ! Il était certain qu'elle avait fait exprès de disparaître de la circulation alors qu'il avait envie de la voir ! C'était depuis qu'elle était partie de chez lui que les problèmes s'étaient enchaînés. C'était la seule possibilité ! Tout était sa faute !

Dans tout ses états il ouvrit violemment la porte de le salle de cour de la jeune fille. Le midi était là et la plus part des étudiants qui discutaient en mangeant leurs bentos se stoppèrent immédiatement. Il la repéra tout de suite. Il y eut un battement douloureux de son coeur. Belphégor grimaça. A cet instant, il réalisa combien elle lui avait manqué. Il chancela et s'appuya contre la chambranle de la porte pour garder l'équilibre. Il passa une main sur son visage et releva la tête. D'un seul coup il était stressé. Il ne savait que lui dire. Elle était là. Il avait besoin d'elle. La serrer dans ses bras. Maintenant.

Spontanément, comme animé d'une autre vie, il s'approcha d'elle et avec toute la délicatesse du monde, referma ses bras sur elle. Il ne put s'empêcher de poser son front sur son épaule. Un murmure passa instinctivement ses lèvres.

- Tu m'as manquée...

Scène figée. Élèves déstabilisés par ce comportement inédit... Et Empyr.
Crainte.

_________________
18 ans, Mec, Sadique & Egoiste.
Spoiler:
 


Dernière édition par Belphégor Silver le Mar 16 Juil - 11:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Empyr C. Senden
₪ Lycéen Seika ₪
avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 01/02/2011
Age : 20
Localisation : « Seika, of course » ♥

Feuille de personnage
Relations:
Humeur: Amoureux(se)
Que s'est il passé dernièrement dans votre vie ?:

MessageSujet: Re: Un homme en manque ! [With my Queen ♥]   Mer 18 Juil - 10:36

  • Que le temps lui avait paru long, lent, monotone depuis ce fameux jour... Même si c'était idiot, très idiot, la jeune fille était irrévocablement tombée amoureuse du blondinet capricieux. Mais Belphégor ne partageais pas ses sentiments, a priori. C'est donc un peu pour rien que la française se faisait belle tout les matins, qu'elle se maquillée et se lançait dans des coiffures sophistiquée. Un peu pour rien qu'elle s'était levée 30 minutes plutôt ce matin brumeux pour se boucler les cheveux. Elle se sentait ridicule à en faire autant pour un garçon qui s'en fichait royalement d'elle, mais que voulez-vous, l'amour...

    C'est donc trèèèèès endormie que la jeune fille s'était rendue en cours. Un double cours d'histoire suivis d'un autre double cours, de biologie cette fois. La matinée de la jeune fille se passa sans incident grave, mis à par la pimbêche blonde qui était tomber dans les pommes à cause de la dissection en biologie. C'est avec un énorme soulagement que Empyr accueillis la sonnerie qui annonçait la pause de midi. La jeune fille qui s'était réveillée une demi heure plutôt que d'habitude avait tout de même réussi a être en retard, elle avait donc quitté sa petite chambre du campus sans petit déjeuné. Autant dire que la jeune fille meurt de faim.

    Mais comme cette journée avait décidé d'être pourrie, Empyr ne put même pas manger en paix car un visage qu'elle connaissait trop bien apparu dans l'encadrement de la porte alors qu'elle allait mordre dans sa boulette de riz. Toute les personnes dans la salle s'étaient tus, intrigué par cette scène inédite. Belphégor qui déboule dans une salle de classe à cause d'une fille, inimaginable, mais vrai.

    Tel un automate, Empyr s'était levée quand Belphégor s'était approcher d'elle. Et puis, comme si on avait geler le moment, comme si le monde entier n'attendait que cela. Belphégor serra délicatement la jeune fille dans ses bras, sa tête posée sur l'épaule frêle d'Empyr. C'était tellement bon, tellement vivant. Mieux que d'être sous la pluie, mieux que la plongée sous-marine, mieux que le saut à l’élastique. C'est avec une énorme amabilité et douceur que le blondinet avait murmuré

    - Tu m'as manquée...

    C'était tout ce qu'Empyr voulait entendre. Elle ne voulait pas de l'amour de Belphégor s'il n'était pas vrai. Elle voulait juste être assez importante à ses yeux pour lui manquer. Comme une drogue, une indépendance. Doucement, Empyr avait plongé son nez dans les cheveux de Belphégor et humé sont parfum qui lui plaisait tant. Elle s'enfichait bien qu'une bonne quinzaine d'élèves les fixaient, abasourdis. Elle était avec Belphégor et tout le reste lui est égal. Haletant un peu, Empyr murmura a sont tour :

    "Toi aussi tu m'as manqué, tellement... Je sais c'est idiot, mais sans toi... Sans toi j'ai l'impression que mon cœur se fend, que je ne suis pas complète. Sans toi Belphégor, j'ai l'impression que ma vie ne rime à rien... Et même si je devrais t'engueuler à cause de la dernière fois, pour être partis comme ça, pour m'avoir blesser à un point de non retour, je n'y arrive pas... Parce que tu es la, contre moi, et que toute mes résolutions s'envolent et que je perds mes moyens..."

    La fin ne voulait surement pas dire beaucoup, mais c'était l'intention qui compte. Empyr était heureuse la tout de suite, et tant pis pour tout les ragots qui circuleront bien assez tôt dans le lycée.


[Héhé, j’espère que ça va te plaire : ) Et désolée d'avoir pris autant de temps pour avoir répondu alors que je t'ai tellement embêtée pour que tu le fasse ce rp ^^']

_________________

« Je le haïssais plus que tout. Je l'aimais plus que tout.
Parce qu'il était tout pour moi.
Et je haïssais cette situation, aussi. »
Belly, L'été ou je t'ai retrouvé.
Revenir en haut Aller en bas
Belphégor Silver
₪ Club CAB ₪
avatar

Messages : 873
Date d'inscription : 06/11/2010
Age : 107
Localisation : Avec ma Basse <3

Feuille de personnage
Relations:
Humeur: Excité(e)
Que s'est il passé dernièrement dans votre vie ?:

MessageSujet: Re: Un homme en manque ! [With my Queen ♥]   Mer 25 Juil - 7:17

Elle ne le repoussa pas. Au contraire, elle lui souffla des mots à l’oreille et son cœur marqua un battement amplifié à chacune de ses phrases, comme-ci elles étaient un baume sur son esprit. Il la serra un peu plus fort dans ses bras puis se redressa pour fusiller du regard tout les malotrus qui osaient les fixer indécemment. Naturellement, il lui saisit la main et ils sortirent de la classe. Il avait besoin d’elle, de sa présence. Ces jours sans Empyr avaient été trop longs. Il était devenu dépendant. Il se mordit la langue face à cette réalité. Elle s’était imposée à lui plus qu’il ne l’aurait voulu. Il s’arrêta brusquement, sortant de ses pensées. Où allaient-ils ? Il soupira. L’indécision n’était pas quelque chose de commun chez lui. C’était d’ailleurs quelque chose qu’il n’aimait pas ! Il était du genre à vouloir tout savoir et tout contrôler. Il offrit finalement un sourire amusé à Empyr.

- Je t’invite.

Belphégor ne connaissait pas l’emploi du temps de la jeune fille. Il avait toujours été au devant des règles et cette fois-ci ne ferait pas exception. Ils sortirent du lycée. Belphégor se tourna vers elle, posa ses mains sur ses hanches avec délicatesse et la serra contre lui. Ironique de sa part, il avait besoin de son affection. Empyr était, d’un même ensemble, la cause et la solution à ses problèmes. Pour autant qu’il est du mal à se l’avouer, il était amoureux. Ses simples mots d’amour si répandus pourtant avaient tant d’effet sur lui qu’ils lui faisaient presque peur. Belphégor était incapable de dire à Empyr qu’il l’aimait avec des paroles, condamné par un caractère de chien et un égoïsme princier, mais il pouvait le lui avouer de ses gestes. Il se redressa légèrement pour se plonger avec délice dans son regard bleu océan, s’y perdre même. Un véritable sourire naquit alors sur ses lèvres, heureux et libre. Il sembla défait de toutes pensées négatives. Il y avait Empyr, juste Empyr.

- Alors… as-tu une idée d’où tu voudrais manger ?

La question était sortie d’elle-même. Comme une évidence. Indéniablement, avant, il l’aurait emmenée avec lui ; sans se préoccuper de ses véritables désirs. La pensée qu’il avait eut quelques semaines plus tôt de la brisée s’était envolée et il ne restait qu’une chose certaine à ses yeux. Pour son confort princier, il avait besoin d’elle, elle en particulier, et cela ; il l’acceptait. Tout à ses caprices royaux, un sourire provoquant étira ses lèvres. Il descendit ses mains pour saisir celles d’Empyr et ajouta :

- Dépêche-toi de choisir ou je m’en chargerais.

Belphégor restait tout de même Belphégor.

_________________
18 ans, Mec, Sadique & Egoiste.
Spoiler:
 


Dernière édition par Belphégor Silver le Mar 16 Juil - 11:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Empyr C. Senden
₪ Lycéen Seika ₪
avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 01/02/2011
Age : 20
Localisation : « Seika, of course » ♥

Feuille de personnage
Relations:
Humeur: Amoureux(se)
Que s'est il passé dernièrement dans votre vie ?:

MessageSujet: Re: Un homme en manque ! [With my Queen ♥]   Sam 22 Sep - 6:37

  • Un petit nuage, doux et voluptueux. Voila sur quoi Empyr flottait avec Belphégor. Rien à foutre des gens qui matent bête, rien à foutre de tout ce qui va circuler dans le lycée. Pour le moment, tout ce qui compte, c'est Belphégor; son odeur, sa voix, tout.

    C'est sans hésiter que la jeune fille avait accepter de suivre Belphégor, sa petite main solidement accrochée aux mains du bassiste. Il s’arrêta peut après la sortie du lycée, et pour le plus grand malheur d'Empyr, il lâcha sa main. Pas bien longtemps pourtant, puisqu'il se retourna pour enserrer délicatement les hanches de la chétive française. "Si seulement je pouvais ronronner" avait penser la jeune fille... En échange, elle resserra encore plus leurs étreinte et posa sa tête sur le torse à Belphégor. Son cœur battait la chamade, et c'était tellement bien de voir que Belphégor, cette créature cruelle et indifférente pouvait quand même éprouver quelque chose. Elle en avait la preuve vivante, ce cœur qui battait bien trop vite pour la normale.

    Après ce qui semblait une éternité, Belphégor se mit à sourire, un vrai sourire de bonheur, pas le sourire idiot de faux sadique. Il demanda à Empyr ou elle désirait manger. Mhm eh bien... Disons que la jeune fille n'a toujours pas encore explorer les alentours du lycée donc de la a savoir ou manger... Mais une idée lui vint en tête. Une idée tellement géniale qu'elle se demandait pourquoi elle n'y avait pas penser plutôt ! Belphégor avait lâcher les hanches d'Empyr pour reprendre possession de ses mains et avait prononcer cette phrase

    - Dépêche-toi de choisir ou je m’en chargerais.

    Mais c'est qu'il est impatient le petit prince ! Levant son bras droit ou la main de Belphégor était accrochée, elle déposa un baiser sur la dos de sa main et déclara d'une voix fluette et on ne peux plus sérieuse :

    "McDonald. Emmène moi dans un McDonald. Et si y'en a pas dans cette ville pourrie je te parle plus jamais."


[Alors. C'est nul, court, horriblement court et horriblement nul. Et vu tout le temps j'ai pris pour répondre, je t'autorises à m'enterrer Clairounette T__T]

_________________

« Je le haïssais plus que tout. Je l'aimais plus que tout.
Parce qu'il était tout pour moi.
Et je haïssais cette situation, aussi. »
Belly, L'été ou je t'ai retrouvé.
Revenir en haut Aller en bas
Belphégor Silver
₪ Club CAB ₪
avatar

Messages : 873
Date d'inscription : 06/11/2010
Age : 107
Localisation : Avec ma Basse <3

Feuille de personnage
Relations:
Humeur: Excité(e)
Que s'est il passé dernièrement dans votre vie ?:

MessageSujet: Re: Un homme en manque ! [With my Queen ♥]   Ven 2 Nov - 0:30

Belphégor se demanda pourquoi elle leva ainsi leurs mains enlacées avant qu'elle le la lui embrasse. Il manqua de rougir et préféra se concentrer sur ce qu'Empyr lui disait.

Un air de panique traversa le visage de notre bon vieux prince. McDonald ? Qu'est-ce que c'était encore que ce truc ? Une moue dubitative succéda à la panique. D'après son peu de souvenirs, ce nom lui évoquait un endroit avec un clown et des jeux dans des tuyaux... des frites ! Un sourire s'étira sur les lèvres du jeune homme et il reprit sa route en lui tenant la main. Alors qu'ils marchaient dans la rue, côte à côte pour une fois, Belphégor observa Empyr une fois de plus. Il ne pouvait s'en empêcher, Ses yeux revenaient toujours sur elle, incessamment. Alors il détaillait son visage, la courbure de son dos, ses vêtements... ce qu'il y avait dessus, parfois. Il détourna le regard.

- Tu es sûre de vouloir aller dans ce restaurant de pauvre ?

La question resta en suspens, il venaient d'arriver devant un McDonald dans toute sa splendeur. Le Prince se tourna vers sa douce amie et lui embrassa le front, pris d'une tendresse assez... étrange. Etrange était le mot. Il se sentait bien juste à tenir la main de la jeune fille. Il dû finalement se faire une raison car il franchit la porte du restaurant. Cependant, toute de suite après il s'arrêta.

- Non, Empyr, on ne peut pas...

Il fit volte-face et tourna les talons, entraînant Empyr derrière lui. C'est ainsi que dix minutes plus tard, ils se retrouvèrent assis à la terrasse d'un restaurant chic. Belphégor tendit le menu à sa dulcinée.

- C'est juste impossible de manger dans un resto aussi crade, ici ils font des vrais frites, prend ce que tu aimes.

Il posa sa carte bleue sur la table.

- C'est moi qui paye.

Il était impossible pour le Prince de comprendre les valeurs du McDonald.
Une fois de plus, son regard se mit à errer sur le corps de la jeune femme... ses cheveux magnifiques, ses deux yeux qui se cachaient derrière... Le jeune homme avait envie de l'embrasser, encore, alors qu'elle parcourait le menu des yeux... Il bougea un peu, mal à l'aise et essaya de se concentrer sur son propre menu, rangeant sa carte dans sa poche.

_________________
18 ans, Mec, Sadique & Egoiste.
Spoiler:
 


Dernière édition par Belphégor Silver le Mar 16 Juil - 11:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Empyr C. Senden
₪ Lycéen Seika ₪
avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 01/02/2011
Age : 20
Localisation : « Seika, of course » ♥

Feuille de personnage
Relations:
Humeur: Amoureux(se)
Que s'est il passé dernièrement dans votre vie ?:

MessageSujet: Re: Un homme en manque ! [With my Queen ♥]   Sam 3 Nov - 0:06

  • C'était étrange. Beau et étrange. Il y avait des milliers de personnes sur Terre, mais bien sur il avait fallu que cela tombe sur Belphégor. Le mystérieux blondinet et la française trop heureuse de vivre. Etrange, que la française sois tombée amoureuse du garçon au premier "regard" (bah oui on voit rien chez Belphégor hein), elle qui d'habitude était aussi raisonnable, timide même. Belphégor. Petit prince au caractère impétueux. Qui devient ridiculement maladroit avec Empyr. Alalah, les jeunes...

    McDonald, un restaurant de pauvre ? Non mais ça va encore, en France ils vous demandent presque 7 euros pour un menu, vous savez ce qu'on peut faire avec 7 euros ? S'acheter un manga ! ... Ou des bonbons. En tout cas, la question n'es pas la. Bah, de toute façon Belphégor n'avait pas le choix s'il tenait à Empyr, il était obliger de l’emmener dans ce "Restaurant de pauvre". Il s’arrêta devant un magasin lumineux, avec un magnifique «M» jaune en devanture ! Belphégor avait l'air de détester cet endroit plus que les filles... Enfin, pas toute les filles, pas Empyr, puisqu'il venait de déposer un baiser sur le front de la demoiselle. Pour toute réponse, Empyr serra un peu plus la main au blondinet qu'elle n'avait pas lâcher depuis avant. Elle se sentait bien du moment qu'elle pouvait agripper cette main.

    Enfin, et c'était pas trop tôt, Belphégor décida de rentrer dans le bâtiment, Empyr à ses côtés. Ah, elle voyait déjà son menu enfant avec le jouet Pokémon trôner sur son étagère, il n'attendait plus qu'elle ! ... Et là, le drame ! Belphégor fit marche arrière a toute vitesse, emmenant la jeune fille de force ! Son menu enfant, il rapetissait a vue d’œil, jusqu'à disparaitre derrière une vitre... Et Belphégor partit, sans un regard en arrière. Empyr gémit "Mon menu enfant !" Mais ses paroles furent recouverte par un petit papi qui éternua au même moment. Si c'est comme ça, elle allait bouder, nah.

    Ils s’arrêtèrent dix minutes plus tard à la terrasse d'un restaurant pour bourge. Et malheureusement, Empyr dut lâcher la main de Belphégor, ce qui lui aurait briser le cœur si elle ne serait pas en mode boudeuse. Belphégor tendit la carte à Empyr en décrétant qu'il était impossible de manger dans un restaurant aussi "crade" que McDonald, et qu'ici, ils feraient des vraies frites. Ah, il précisa aussi que c'est lui qui allait payer. Manquerait plus que ça, que Empyr doit payer pour un truc qu'elle aimera beaucoup moins que son beau menu enfant bien gras !

    Enfin bon. Empyr pris la carte du bout des doigts et se mit à la feuilleter distraitement. Elle ne voulait rien de ce que cette carte propose, elle veux son menu enfaaaaaant ! Et en plus Belphégor, l'observe, elle sent son regard glisser sur elle, ses cheveux, ses yeux, ses vêtements. C'est dur de bouder quand vous avez en face de vous la personne la plus belle au monde et que vous avez juste envie de l'embrasser... Passant sa main dans ses cheveux pour se donner du courage, Empyr déclara d'un ton sec :

    "Je te parle plus. Je voulais mon menu enfant avec un jouet pokémon et toi tu n’emmène dans ce trou paumé, avec comme justification qu'ici ils font des vraies frites. Non mais tu sais quoi, j'aime pas les frites, je prend toujours des potatoes. Et maintenant, je boude, à toi de trouver comment faire pour que je te pardonne, haha."

    En fin de compte, ça faisait vraiment bébé, mais c'est pas grave. C'est Belphégor, Belphégor qui n'en fait qu'a sa tête aussi. Tant pis, il faudra un peu attendre avant de pouvoir lui sauter dessus pour l'embrasser.

_________________

« Je le haïssais plus que tout. Je l'aimais plus que tout.
Parce qu'il était tout pour moi.
Et je haïssais cette situation, aussi. »
Belly, L'été ou je t'ai retrouvé.
Revenir en haut Aller en bas
Belphégor Silver
₪ Club CAB ₪
avatar

Messages : 873
Date d'inscription : 06/11/2010
Age : 107
Localisation : Avec ma Basse <3

Feuille de personnage
Relations:
Humeur: Excité(e)
Que s'est il passé dernièrement dans votre vie ?:

MessageSujet: Re: Un homme en manque ! [With my Queen ♥]   Dim 9 Déc - 11:23

Et Belphégor resta là, sur le carreau, la bouche grande ouverte, les yeux écarquillés. Pour la première fois de sa vie, le Prince péteux bégaya.

- Euh... Je... Tu...

Il se racla la gorge.

- Empyr...

Était-elle sérieusement sérieuse ? Le blond avait plutôt intérêt à se creuser la tête en effet, car Empyr semblait réellement bouder... oui, bouder. Belphégor ferma doucement la bouche. Elle était là face à lui... et en lui se mélangeait  un sentiment de confusion, d'amour et de douleur. Son coeur se serrait. D'appréhension aussi, de refus, de tentation... et une volonté de se protéger avec elle... et contre elle. Belphégor passa une main sur sa poitrine. Son coeur battait vite, très vite. Il l'aimait, dieu, il l'aimait, de tout son corps, de toute son âme, de tout ce qu'il avait ou pouvait avoir. Et la dernière chose qu'il avait envie de voir, c'était ce visage boudeur, mécontent, en colère. En colère contre lui. Son coeur se serra de nouveau, violemment. Belphégor grimaça.

- Empyr...

Sa voix était rauque, hésitante, tellement inhabituelle...
Le jeune homme se leva d'un bond. Il s'agenouilla aux pieds de la chaise de son aimée. Il attrapa ses mains des siennes et les posa sur ses cuisses, en profitant pour sentir le tissu doux et satiné sous ses doigts.

- Empyr. S'il-te-plaît, viens avec moi à McDonnald, je t'offrais autant de menus enfants que tu veux. S'il-te-plaît, viens avec moi, tiens-moi la main et calme mon coeur douloureux, je te jouerais tout les morceaux de basses que je connais. S'il-te-plaît Empyr...

Il murmura.

- S'il-te-plaît, embrasse-moi...

_________________
18 ans, Mec, Sadique & Egoiste.
Spoiler:
 


Dernière édition par Belphégor Silver le Mar 16 Juil - 11:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Empyr C. Senden
₪ Lycéen Seika ₪
avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 01/02/2011
Age : 20
Localisation : « Seika, of course » ♥

Feuille de personnage
Relations:
Humeur: Amoureux(se)
Que s'est il passé dernièrement dans votre vie ?:

MessageSujet: Re: Un homme en manque ! [With my Queen ♥]   Dim 9 Déc - 12:15

  • Elle n'avait pas eut sont menu enfant. Avec un jouet pokémon en plus ! Punaise Bel tu vas pas me dire que t'aime pas pokémon quoi ? Enfin enfin. Il avait l'air vraiment désolé maintenant. Empyr s'en voulait de l'avoir blessé. Et Belphégor s'en voulait d'avoir déçu Empyr. Et puis, pour la première fois de sa petite vie, Empyr entendait Belphégor bégayer. Vraiment. Et elle s'en voulait encore plus. Si la jeune fille avait su, elle n'aurait jamais prétendu bouder. Cela lui faisait trop mal au cœur de voir Belphégor dévasté. Bon les mots sont peut-être fort, mais vu les réactions du prince d'habitude, là, c'était la fin du monde pour lui.

    Après un léger silence et beaucoup d'embarras, Empyr lança un petit regard à Belphégor. Sa mine était moins railleuse que d'habitude, il avait l'air mal à l'aise et hésitant. Mais quelle idiote t'es ma p'tite Empyr. Alors qu'elle allait abandonner les armes, Belphégor énonça son prénom en la suppliant. Il ne lui laissa de nouveau pas le temps de dire ne serait-ce qu'une syllabe avant de continuer sa folie. Il venait de quitter sa chaise et de s'agenouiller devant la jeune fille et attrappa ses mains. Belphégor était vraiment troubler, et Empyr s'en voulait à crever de lui infliger tout ça. Belphégor était entrain de lui promettre qu'il lui offrirait autant de menus enfants qu'elle voudrait, qu'il lui jouerait tout les morceaux de basse qu'il connait. Et enfin il la supplia d'une dernière chose. Il murmurait, comme si sa voix allait casser si les mots ne sortait pas. Et les mots étaient magiques. Il avait tout simplement émis à haute voix ce que Empyr attendait depuis des semaines. Il lui avait demander de l'embrasser. C'était la deuxième fois, la première étant quand Belphégor était partis en courant de son appartement...

    Serrant fortement les mains du jeune garçon, elle se leva de sa chaise, forçant Belphégor a se lever aussi. Voila qui était mieux, ils étaient debout, serrer l'un contre l'autre sur la terrasse de ce foutu restaurant. Tout le monde les matait bête, mais Empyr s'en foutait royalement. Elle glissa sa main le long de la joue de Belphégor, et enlaça la nuque du jeune homme de son autre main. Ce moment doit être parfait. Finalement Empyr se hissa sur la pointe des pieds, parce que rappelez vous elle est minuscule à coté de lui, et captura timidement les lèvres de Belphégor. Elle n'y croyait pas, qu'elle était entrain d'embrasser Belphégor. Elle en rêvait toute les nuits comme une gamine, mais la c'était vrai. Elle sentait chaque parcelle de sa peau bruler de désir. Elle agrippa les cheveux du jeune homme et se fit plus insistante dans son baiser. Elle voulait en profiter un maximum avant que Belphégor ne change de nouveau d'avis.

    Après un long moment qui était passer beaucoup trop vite, Empyr se laissa de nouveau tomber sur ses talons. Elle ne voulait pas forcer Belphégor, elle l'aimait à la folie, mais elle ne voulait pas le forcer a l'aimée. Les joues encore rosies sous l’émotion, elle déclara d'un ton léger :

    "Au diable les menus enfants, tant que je suis avec toi tout me va. En plus j'ai mentit, en vrai je déteste les potatoes et je raffole des frites, avec plein de sel !"

    Elle aurait préférer lui dire autre chose, par exemple que si il la jetait encore une fois elle ne le supporterait pas. Empyr avait besoin de Belphégor pour vivre, c'était une certitude, un fait indéniable. De toute évidence, Empyr aurait aimer embrasser Belphégor encore et encore. Avant qu'il ne sois trop tard. Avant que l'amour cède à la haine et la haine à l'oublie. Serrant fortement le jeune homme dans ses petits bras frêle, Empyr murmura, plus pour elle même que pour Belphégor :

    "J'aimerais pouvoir stopper ce moment pour l'éternité. J'aimerais rester avec toi jusqu'à la fin de notre vie et encore plus. J'aimerais t'embrasser encore et encore. J'aimerais que si un jour le destin en viendrait à nous séparer que tu ne m'oublies pas. J'aimerais que tu m'aimes autant que je t'aime... J'aimerais être moins naïve, parce que c'est sur, au final tu vas de nouveau me jeter, et je vais être détruite. Tu joues le mec sans cœur, qui s'en fiche des filles au point de les détester. Pourtant on s'est embrasser, deux fois déjà. J'aimerais que tu changes d'avis au sujet des filles. Nous ne sommes pas tous mauvaises, certaines le sont plus que d'autres, c'est tout. J'aimerais ne jamais te perdre."

    Elle avait balancer tout ça, sans vraiment savoir pourquoi. Elle espérer juste que Belphégor comprenne, qu'il voit a quel point la jeune fille tient à lui...

_________________

« Je le haïssais plus que tout. Je l'aimais plus que tout.
Parce qu'il était tout pour moi.
Et je haïssais cette situation, aussi. »
Belly, L'été ou je t'ai retrouvé.
Revenir en haut Aller en bas
Belphégor Silver
₪ Club CAB ₪
avatar

Messages : 873
Date d'inscription : 06/11/2010
Age : 107
Localisation : Avec ma Basse <3

Feuille de personnage
Relations:
Humeur: Excité(e)
Que s'est il passé dernièrement dans votre vie ?:

MessageSujet: Re: Un homme en manque ! [With my Queen ♥]   Lun 10 Déc - 8:16

Les petites mains d'Empyr se refermèrent sur les siennes avec force. Elle se leva et Belphégor se laissa entraîner avec elle, comme dans un état second. La main de son aimée glissa tendrement sur sa joue. Un frisson le traversa entièrement. Son autre main se posa sur sa nuque et elle se hissa jusqu'à lui pour lui happer les lèvres. Les bras du jeune homme se refermèrent sur elle, instantanément. Son coeur s'affolait. Son esprit s'affolait. Tout son être s'affolait. Il avait besoin de son contact, de son corps contre le sien, de ses mains dans ses cheveux comme elle le faisait maintenant. Il allait lui dévorer les lèvres lorsqu'elle se laissa retomber sur ses pieds. Il la regarda lui sourire et lui parler de ses menus enfants et de ses frittes, son coeur battit encore plus vite. Il la garda contre lui, bien serrée, et elle-même se serra contre lui. Au moindre de ses mouvements, à la moindre de ses paroles, son coeur s'envolait. Il voulait la garder avec lui. Pour toujours. Juste après elle lui parla d'elle, qu'elle voulait aussi de lui pour l'éternité, qu'elle voulait ne plus jamais le quitter, ne plus jamais desserrer ses bras fins d'autour de son corps. Puis elle lui parla des filles. Ses propos déstabilisèrent aussitôt Belphégor. Il faillit ma jeter loin de lui, s'éloigner, s'enfuir au loin.

- ... J'aimerais ne jamais te perdre.


Son regard l'arrêta. Totalement. Il en oublia même de respirer. Le temps s'arrêta. Pour de vrai. Puis sa bouche s'ouvrit et il inspira une grande bouffée d'air. Ses mots quittèrent naturellement sa bouche alors qu'il se remettait à respirer.

- Je t'aime Empyr.

Et il fondit sur ses lèvres. Qu'avait-il dit ? Qu'il l'aimait ? Honte ! Abomination ! Damnation ! Belphégor la serra contre lui. Peu importait. Il l'aimait. Il était fou d'elle. Il avait tellement envie de ses lèvres contre les siennes, encore et encore. Toujours. Il lui caressa la lèvre de sa langue, puis sa propre langue. Voracement d'abord, puis plus doucement. Il desserra ses bras pour ne pas lui faire mal. Elle avait l'air si fragile. Une de ses mains passa dans le creux de son dos tandis que l'autre remontait doucement vers ses épaules.

Il lâcha ses lèvres, à bout de souffle. Son front se posa contre le sien alors qu'il respirait, sa bouche à quelques centimètres de la sienne. Il murmura encore, comme pour se rassurer.

- Je t'aime Empyr...

Et il s'éloigna doucement d'elle.

- Que veux-tu faire maintenant ? Tu veux toujours aller à McDonald ?

Il s'était perdu malgré lui.

_________________
18 ans, Mec, Sadique & Egoiste.
Spoiler:
 


Dernière édition par Belphégor Silver le Mar 16 Juil - 10:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Empyr C. Senden
₪ Lycéen Seika ₪
avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 01/02/2011
Age : 20
Localisation : « Seika, of course » ♥

Feuille de personnage
Relations:
Humeur: Amoureux(se)
Que s'est il passé dernièrement dans votre vie ?:

MessageSujet: Re: Un homme en manque ! [With my Queen ♥]   Lun 21 Jan - 8:27

  • - Je t'aime Empyr.

    C'était la seule réponse que Belphégor avait trouver pour lui répondre ? Qu'il l'aime ? ... Empyr était complétement abasourdie. Belphégor venait de prononcer les deux mots qu'elle voulait tellement entendre. Il lui a dit qu'il l'aime ! Certaine de ne jamais se remettre complétement de ce moment, Belphégor aggrava la situation en embrassant la jeune fille farouchement. Empyr en rêvait depuis des jours, des semaines surement, et tout cela lui paraissait tellement irréel qu'elle était certaine de bientôt se réveiller. Pourtant elle était vraiment présente, sur la terrasse de ce restaurant, entrain d'embrasser le blondinet sadique. Elle sentait ses mains glisser sur son corps, d'abord sur ses reins, puis dans le creux de son dos, sur ses épaules. Empyr elle, avait les bras ballant contre le corps. Elle était trop choquée pour bouger.

    Après un moment qui lui paru une éternité - mais une belle éternité- Belphégor desserra lentement leur étreinte, a bout de souffle. Leurs fronts se touchaient et la bouche de Belphégor était aussi proche de la sienne que Empyr aurait juste eu a se hisser sur la pointe des pieds pour capturer ses lèvres à nouveau. Pikachu, fait que je n'oublies jamais ce moment et ce que je ressens pour ce garçon. Oui, Empyr ne parle pas à dieu, elle s'en fiche royalement de lui, Empyr parle à Pikachu dans ses moments de désespoir. Mais non, Empyr n'a pas besoin de soins dans un hôpital psychiatrique, merci de la demande. Elle est juste atteinte d'une maladie inconditionnelle nommée Amour, qui se soigne avec la drogue Belphégor.

    Ayant repris son souffle, Belphégor murmura encore une fois les deux mots magiques et le prénom à la jeune fille. - Je t'aime Empyr... Puis il s'éloigna doucement de la jeune fille si elle désirait toujours encore aller au McDonald. Il était tentant de répondre oui juste pour embêter Belphégor, mais Empyr n'était pas d'humeur à l’embêter. Pas tellement. Jouant avec son pouce sur le dos de la main de Belphégor, elle lui sourit aimablement en lui répondant franchement :

    « Au diable le McDonald. Je veux juste être avec toi, partout où tu iras j'irai. »

    Ils pourraient aller dans son appartement à nouveau, se promener dans un parc, aller au cinéma... «On n’est pas sérieux, quand on a dix-sept ans, et qu’on a des tilleuls verts sur la promenade» disais un poète français nommé Arthur Rimbaud, et Empyr était du même avis que lui.

    Regardant fébrilement autour d'elle, la jeune fille remarqua que les personnes du 3ème ages étaient toujours encore occupée à les regarder. Elle serra alors la main de Belphégor et lui dit :

    « On pourrait juste partir d'ici en fait, ils me font peur les vieux à nous mater. »

    Se hissant sur la pointe des pieds pour la énième fois, elle effleura délicatement les lèvres de Belphégor et elle lui murmura au creux de l'oreille :

    « Je t'aime aussi, tu sais. »


[Allelujah, j'ai fini, après tout ce temps ! Mon dieu que c'est court, désolée TT]

_________________

« Je le haïssais plus que tout. Je l'aimais plus que tout.
Parce qu'il était tout pour moi.
Et je haïssais cette situation, aussi. »
Belly, L'été ou je t'ai retrouvé.
Revenir en haut Aller en bas
Belphégor Silver
₪ Club CAB ₪
avatar

Messages : 873
Date d'inscription : 06/11/2010
Age : 107
Localisation : Avec ma Basse <3

Feuille de personnage
Relations:
Humeur: Excité(e)
Que s'est il passé dernièrement dans votre vie ?:

MessageSujet: Re: Un homme en manque ! [With my Queen ♥]   Jeu 2 Mai - 8:37

Belphégor était perdu dans ses propres sentiments, mais il ressentit clairement le bonheur qui traversa Empyr. Elle lui offrit un sourire renversant et caressa le dos de sa main de son pouce. Il en frémit de joie et s'apprêta à la serrer de nouveau contre lui lorsqu'elle lui répondit. Ah, oui, il lui avait posé une question. Ainsi elle n'avait plus envie d'aller à McDonald. Intérieurement, le Prince se sentit tout de même soulagé. Il n'aurait en aucun cas voulu remettre les pieds là-bas et ce serait un endroit qu'il éviterait toute sa vie rien que pour les mauvais souvenirs. Sauf si, bien entendu, Empyr lui demandait d'y aller. Comment avait-il pu devenir aussi faible devant une fille ? C'était ça l'amour ? Être faible ? Le coeur de Belphégor battait si vite qu'il avait du mal à se concentrer alors il cessa de se poser des questions et n'écouta plus qu'Empyr qui pressait ses longs doigts de sa petite main.

- On pourrait juste partir d'ici en fait, ils me font peur les vieux à nous mater.

Un sourire vint orner ses lèvres et il faillit se moquer. Elle était mignonne lorsqu'elle disait ce genre de chose. D'ailleurs elle était toujours mignonne... Hm, non. Elle était plus que ça. Elle était craquante et belle. Et elle le faisait fondre. Mais ce n'était rien comparé à la sensation qui le traversa lorsqu'elle se hissa à son oreille pour lui susurrer la phrase que tout amoureux aimait, désirait plus que tout entendre. Il frémit et la pressa contre lui dans un mouvement un peu brusque, mais pas assez pour qu'il ne l'écrase.

- Tout ce que tu veux ma belle. lui souffla-t-il à l'oreille en retour.

Alors il la relâcha, car il savait qu'elle était génée par les personnes présentes et l'entraîna dans le dédales des rues. Ils n'avaient pas mangé, mais il s'en fichait, il n'avait pas faim. Ou pas faim de ça. Et il se doutait qu'il en était de même pour Empyr. Tout ce qui comptait à cet instant, c'était sa main frêle dans la sienne. La peau douce contre la sienne. Empyr l'aimait. Il l'aimait. Et il la désirait.

Le parc dans lequel ils entrèrent était magnifique, même d'un point de vue purement princier. C'était un parc où il se sentait chez lui et à l'abris des regards. Les chemins en dalles sillonnaient des étendues d'herbes hautes et de fleurs qui prenait leur cour comme dans les jardins anglais. Il l'entraîna dans les herbes jusqu'à un ruisseau et s'assit non loin. Il lui lâcha les mains avec un petit sourire moqueur. Il passa ses mains sous sa nuque en s'allongeant.

- Hm... Je me demande bien ce que l'on pourrait faire. déclara-t-il en lui jetant un regard suggestif à travers les quelques mèches de cheveux qui lui barraient encore le visage.

Il ne voulait pas aller trop vite mais la provoquer pour observer ses réactions qui le surprenaient toujours était plus fort que lui.

_________________
18 ans, Mec, Sadique & Egoiste.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Empyr C. Senden
₪ Lycéen Seika ₪
avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 01/02/2011
Age : 20
Localisation : « Seika, of course » ♥

Feuille de personnage
Relations:
Humeur: Amoureux(se)
Que s'est il passé dernièrement dans votre vie ?:

MessageSujet: Re: Un homme en manque ! [With my Queen ♥]   Lun 6 Mai - 3:48

  • Il est tout de même étrange de voir a quel point l'amour peut changer le monde. L'amour qui nous pousse a faire des choses insensée, qui nous pousse a donner de nous des choses que l'on ignore. Avec Belphégor, c'est une nouvelle Empyr que l'on découvre. Avec Belphégor, c'est comme si le temps arrêterait de tourner. Depuis la première fois, sur le toit, quand elle l'entendait jouer de la basse si divinement bien, Empyr savait. Elle savait qu'elle allait irrévocablement tomber amoureuse de ce garçon et que cette fois, ce n'est pas qu'une amourette. Elle savait, qu'au fond Belphégor vaux beaucoup plus que tout les autres. C'est un idiot pervers et narcissique. Ils déteste les filles et prend un malin plaisir a les détruire, mais il a été pris au piège dans son propre jeu. D'un autre coté, Belphégor est un jeune homme charmant, extrêmement poli et gentlemen. Belphégor est tout simplement unique et c'est ce qui a pousser Empyr a l'approcher.

    Mais les voila devant un nouveau dilemme. Empyr qui en a marre de se faire mater par des vieux, Belphégor qui ne veux pas aller au McDonald. C'est tout naturellement que Belphégor lui répondit qu'il ferait tout ce qu'elle veux. Et il avait ajouter "ma belle" à la fin. De la part de n'importe qui cette appellation aurait paru idiote et arrogante, mais pas de Bel. La, c'est juste mignon. Il s'écarta ensuite de la jeune fille afin de partir vers une destination inconnue. La française, confiante, le suivait d'un pas lent et régulier.

    Il débouchèrent dans un petit parc. Un petit coin de paradis perdu en plein milieu de la ville. Suivant un chemin de dalles de pierre, puis sinuant dans l'herbe haute, ils arrivèrent près d'un petit ruisseau. L'endroit était tout simplement magnifique. L'herbe était parsemée de fleurs : roses, jasmin, calendula, pour n'en citer que trois. Des herbes aromatiques aussi. Empyr trainait un peu derrière Belphégor, savourant la vue. Elle se pencha pour arracher une fleur de lys et un brin de romarin avant de finalement arriver à l'endroit que Belphégor avait choisi. Le garçon était étendu dans l'herbe, les bras sous la nuque, serein. Il avait toujours encore ce sourire moqueur impossible a lui enlever sur les joues quand il disait d'un air remplis de sous-entendu - Hm... Je me demande bien ce que l'on pourrait faire.

    C'est une question que l'on pourrait effectivement se poser, mais la jeune fille était persuadée que Belphégor avait déjà une petite idée. Honnêtement, elle en avait plusieurs, des petites idées... La jeune fille se laissa tomber a califourchon sur le ventre du blondinet (ceux qui se font des idées pas net... z'avez le droit T_T) ce qui lui glissa un sourire narquois sur les lèvres. Elle n'était pas spécialement lourde, mais bon, avec la densité et tout... Ça pèse. Tendant sa fleur de lys et le brin de romarin devant le nez du lycéen, elle lui murmura d'une voix suave :

    « Dans le langage des fleurs, le lys signifie la douceur et la pureté. Le romarin lui, est signe de souvenir. »

    Elle posa ensuite délicatement les deux brins a coté de Belphégor et se pencha dangereusement vers ses lèvres. Elle effleura tout d'abord de ses doigts les contours de son visage, sa mâchoire, finissant par ses lèvres. Elle avait décidé de jouer avec Belphégor depuis le premier regard qu'ils s'étaient lancer et elle n'allait pas arrêter maintenant. Empyr embrassa finalement son cher et tendre, d'abord timidement puis avec plus de courage. Ses mains continuaient de se balader sur le corps du jeune homme. Ils étaient dans un parc, seuls, ou de toute façon cachés. Interrompant son baiser, la jeune fille se redresse un peu et lance avec entrain :

    « Je sais pas ce qu'on peut faire... Tu as une idée, monsieur le sadique qui déteste les filles et qui va me foutre un râteau dans deux minutes ? »

    Elle voulait paraitre sereine et amusée, mais sa voix c'était tout de même affaissée en fin de phrase. La peur que Belphégor parte de nouveau d'un instant à l'autre et présente dans l'esprit de la jeune fille...

_________________

« Je le haïssais plus que tout. Je l'aimais plus que tout.
Parce qu'il était tout pour moi.
Et je haïssais cette situation, aussi. »
Belly, L'été ou je t'ai retrouvé.
Revenir en haut Aller en bas
Belphégor Silver
₪ Club CAB ₪
avatar

Messages : 873
Date d'inscription : 06/11/2010
Age : 107
Localisation : Avec ma Basse <3

Feuille de personnage
Relations:
Humeur: Excité(e)
Que s'est il passé dernièrement dans votre vie ?:

MessageSujet: Re: Un homme en manque ! [With my Queen ♥]   Mar 16 Juil - 10:50

Contre toute attente, Belphégor éclata d'un rire franc. Ce qui était exceptionnel car s'il lui arrivait très souvent de sourire il était beaucoup plus rare qu'il rigole de gaieté de coeur (et non de jubilation). Il se demanda si Empyr sentait son coeur qui battait si vite à travers son torse. Le souvenir de la douceur et la pureté ? Il doutait vraiment que cela puisse un jour devenir un souvenir pour elle. Il passa délicatement la main dans ses cheveux. Tout chez elle n'était que douceur et pureté. Ses cheveux sous ses doigts, sa voix quand elle lui adressait ses mots, la forme de son visage, la lumière dans ses yeux... et ses mains qui lui caressaient la peau. La douceur de ses lèvres aussi... Le souffle de Belphégor s'était accéléré irrémédiablement, mais, pas assez, il l'espérait, pour qu'elle ne s'en rende compte.

Ah ! Elle voulait jouer ? Très bien, mais, qui allait se brûler le premier ?

Il voulu laisser d'abord ses mains derrière sa nuque pour lui faire croire que ses caresses, ses baisers ou ses paroles n'avaient absolument aucun effet sur lui, mais sous son regard malicieux, il ne put résister à l'envie de lui répondre. Il décroisa ses mains et doucement vint saisir une de ses longues mèche de cheveux pour la porter à son nez. Elle sentait vraiment bon, un parfum de fleur. Une fleur qu'il allait cueillir, indubitablement. Cette pensée le fit sourire.

Il lâcha la mèche et vint délicatement passer ses mains sur les cuisses de la jeune fille, les remontant jusqu'à son bassin où il les posa.

- Hm, un Prince ne se laisse pas insulter aussi facilement chère demoiselle.

Il la plaqua contre lui et renversa leurs positions, prenant place au-dessus d'elle, sur ses genoux et ses coudes pour ne pas l'écraser. Il allait l'embrasser, mais il s'arrêta soudainement. Sa frange, régie par la gravité, ne tombait plus devant ses yeux vairons. La vue qu'il avait à l'instant valait tout l'or du monde. Elle était vraiment magnifique. Tellement magnifique. Il n'avait pas remarqué à quel point ses lèvres étaient roses et brillantes, ni à quel point sa peau était laiteuse et lisse, mais, surtout, il n'avait pas vu que ses yeux bleus étaient si... sublimes. Cet adjectif était si peu pour décrire ce qu'il avait sous les yeux, alors la seule pensée cohérente qu'il pouvait avoir était : Elle est magnifique.. Elle est magnifique...

Son coeur se mit à battre trop vite pour son propre bien. Belphégor perdit la tête. Il ferma ses deux yeux vairons et embrassa la jeune fille avec une tendresse qui annonçait le feu de la passion qu'il retenait. Il ne pensa pas au propre trouble qu'elle aurait pu avoir en découvrant qu'il avait un oeil vert comme l'herbe du printemps et un autre bleu comme l'immensité d'un ciel sans nuage.

Il était impossible qu'il lui mette un rateau dans deux minutes, après tout, Empyr n'était pas vraiment une fille. Il essaya de se convaincre, mais cela n'avait pas d'importance, car ses pensées n'avait plus de sens.

Il lâcha ses lèvres et les caressa des siennes, ouvrant les yeux pour les plonger dans l'immensité océanique des siens. Il se fit happer.

Empyr était...

- Tellement plus.

Ce n'était plus la gravité qui le retenait au sol. C'était elle.

_________________
18 ans, Mec, Sadique & Egoiste.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Empyr C. Senden
₪ Lycéen Seika ₪
avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 01/02/2011
Age : 20
Localisation : « Seika, of course » ♥

Feuille de personnage
Relations:
Humeur: Amoureux(se)
Que s'est il passé dernièrement dans votre vie ?:

MessageSujet: Re: Un homme en manque ! [With my Queen ♥]   Mar 13 Aoû - 10:53


  • Le monde tourna autour de la jeune fille. Littéralement . Belphégor avait profité d’un moment de faiblesse, d’inattention de la jeune fille pour prendre les cartes du jeu en main. A force de jouer, ils se bruleront les ailes. De toute façon, il est surement impossible de filer le bel amour avec Belphégor. Il y aura probablement des cris, des portes claquées, d’horribles mots à un moment ou un autre. Mais l’amour est plus fort que les disputes et la passion et le désir qui unit les deux étudiants surmontent le jeu. Il est temps d’arrêter de jouer et de se conduire comme deux personnes humaines, qui respirent, vivent, ressente quelque chose. Il est temps de laisser tomber les masques.

    Alors qu’un sourire délirant fendait les lèvres du garçon qui s’apprêtait a embrasser la jeune fille, la force la plus célèbre, aussi appelée gravité, en décida autrement. Du au mouvement, au vent, ou a une intervention divine, la frange du blondinet se souleva légèrement, permettant a Empyr d’enfin plonger son regard dans les deux astres brillants de désir à Belphégor. Contre toute attente, ses yeux étaient vairons, et non rouge comme la jeune fille l’avait toujours un peu imaginer. Malgré toutes les choses étranges qu’Empyr avait déjà remarquées chez Belphégor, elle ne comprenait vraiment pas pourquoi il avait décidé de farouchement cacher ses iris. Le vert qui lui rappelle les champs d’herbe ondoyant en France, symbole de d’espérance et de jeunesse. Et puis du bleu, plus clair que celui d’Empyr, qui dans le langage des couleurs représente « la pureté des sentiments » et « la passion contenue ». La jeune fille était hébétée, perdue dans la profondeur des yeux qu’elle a le loisir de contempler pour la première fois. Peut-être même était-elle la première fille à pouvoir savourer ce regard. Surement. Et cela dépasse tout les mots.

    La vision de la jeune fille changea brusquement, comme si on lui avait donné un coup sur la tête qui lui aurait fait fermer les yeux rapidement. Non, en fait, c’est Belphégor qui a fermé ses yeux, alors qu’elle sentait bien que son petit cœur de diamant, intouchable inrayable incassable, battait de nouveau beaucoup trop vite. Alors que les lèvres brulantes du jeune homme jouaient avidement avec celles d’Empyr, la jeune fille ferma à son tour ses yeux et glissa ses bras autour de la taille à Belphégor, le tirant vers elle du plus fort qu’elle pouvait. Il allait l’écraser avec ses 146,3 kilogrammes , mais c’est un détail. Bien trop rapidement à son avis, le baiser passa d’un paso doble (c’est une danse espagnole pour les incultes) enflammé a une valse légère et fébrile. Empyr ouvrit doucement ses yeux, et même si elle ne pouvait plus sonder ceux de son cher et tendre, elle savait qu’il l’observait. Après un long silence, deux petits mots s’échappèrent de ses lèvres : Tellement plus. Ce que cela voulait dire, Empyr ne le saura probablement jamais. Mais si elle était tellement plus que les autres, c’est amplement suffisant.

    Glissant sensuellement sa main gauche sous le t-shirt de Belphégor, Empyr s'amuse a laisser courir ses doigts le long de son dos, caressant avec douceur son visage de son autre main. Elle approche doucement son menton afin de déposer un rapide baiser sur ses lèvres, et leurs fronts se touchant presque, elle murmure sans trop savoir pourquoi :

    « J'ai eu un petit ami autrefois, en France. Je l'aimais à la folie, comme je t'aime. Il était sans hésité très beau, mais pas autant que toi. Elle s'esclaffe doucement. On était ensemble depuis plusieurs mois quand il disparait subitement de ma vie. Mort sur le coup, à même pas 15 ans, à cause d'un chauffard ivre qui a défoncé son vélo. Je l'attendais au pied de l'immeuble ou j'habitais, et ça c'est passé, devant mes yeux... »

    Elle ferme les yeux, inspire profondément. Quelques larmes solitaires coulent sur ses joues roses. Elle ne voulait pas parler de son passé. Pas de son père qu'elle n'a jamais connu, de son idiot de petit frère ou de Marco. Elle n'ose pas rouvrir les yeux, de peur de le voir consterné, faussement dégouté, ou déçu qu'elle lui parle d'un ex. Remuant à peine les lèvres, un petit sourire glissé dessus, Empyr dit :

    « Désolée de t'avoir raconté ça, j'aurais pas du c'était idiot. C'est juste que je ne veux plus te perdre maintenant. Je voudrais que tu restes avec moi aussi longtemps que possible, qu'un jour tu seras la première chose que je verrais en me réveillant car tu dormiras comme un bébé à mes cotés, ton visage paisible, sans sourire narquois. Mais après tout, je suis une fille, alors pour l'instant, si c'est ce que tu veux, ça me suffit de pouvoir t'embrasser. »

    Elle avance alors son visage des quelques millimètres manquant et embrasse Belphégor comme si sa vie en dépendait. C'est tout ce qu'il lui reste, Belphégor, car il est désormais sa vie.


[Je suis vraiment une quiche pour les scènes privées, on dirait une gamine de 11ans qui écrit et pas de 16ans-3jours ptdr Bon sinon il fallait que je réponde parce que ça fait presque un mois la, je te fais de la concurrence XD Puis ça fait deux jours que j'écoute Up In The Air de Thirty Seconds To Mars en boucle et cette musique elle me donne envie de sauter partout et de chanter (alors que je suis horrible au deux), donc j'ai décidé d'écrire un peu, c'est plus sage :B Par contre pour le petit moment tristounet a la fin j'ai écouté Another Love de Tom Odell ~ Mon dieu il faut que j’arrête de parler la, j’espère que ça va te plaire ♥]

_________________

« Je le haïssais plus que tout. Je l'aimais plus que tout.
Parce qu'il était tout pour moi.
Et je haïssais cette situation, aussi. »
Belly, L'été ou je t'ai retrouvé.
Revenir en haut Aller en bas
Belphégor Silver
₪ Club CAB ₪
avatar

Messages : 873
Date d'inscription : 06/11/2010
Age : 107
Localisation : Avec ma Basse <3

Feuille de personnage
Relations:
Humeur: Excité(e)
Que s'est il passé dernièrement dans votre vie ?:

MessageSujet: Re: Un homme en manque ! [With my Queen ♥]   Dim 15 Mar - 10:57


Soudain, Belphégor sentit une main douce remonter le long de son dos. Même si elle était chaude, il sentit un délicieux frisson lui remonter la colonne vertébrale. Elle le tentait, de plus en plus. Il sentit qu'il était en train de perdre la tête. Comme elle l'avait serré contre elle, leurs corps se frôlaient. Seuls ses coudes lui permettaient de ne pas l'écraser, mais Belphégor avait envie de la capturer toute entière. Il voulait ses moindres gestes, il voulait ses moindres pensées. S'il avait pu l'enfermer dans son coeur à tout jamais il l'aurait fait. Il avait l'impression qu'il ne serait pas satisfait tant qu'elle ne ferait pas partie de lui. Elle l'embrassa légèrement, caressant ses lèvres des siennes. Un second frisson vint accompagner le premier. Le prince songea qu'il appréciait de plus en plus la situation. Il allait s'emparer de nouveau de ses lèvres lorsqu'elle se mit à parler.

L'humeur de Belphégor sombra alors dans un gouffre noir. Rien que le premier mot qu'elle prononça le mit dans une rage sourde. Un petit ami ? Non ! Elle n'appartenait qu'à lui ! Elle ne devait appartenir qu'à lui. Il pensa immédiatement à tirer des couteaux hors de sa veste et aller retrouver cet homme pour lui faire la peau ! Personne n'avait le droit de toucher Empyr à part lui. Elle était sa princesse. Bizarrement, son coeur se tordit d'une étrange douleur lorsqu'elle dit qu'il était beau. Il ne voulait pas que cet homme qu'elle avait aimé soit beau. Il voulait être le seul homme qu'elle trouverait beau. Sa colère augmenta encore.

Il oublia totalement qu'Empyr pouvait voir dans ses yeux ses émotions, car sa frange tombait toujours à l'horizontal, mais celle-ci était ailleurs... Belphégor voulait la rappeler à lui. Elle n'avait pas le droit de penser à un autre. Et ce qu'elle dit ensuite lui transperça le coeur de douleur. Il oublia sa colère et sa frustration. Il oublia sa jalousie. Il souffrit pour elle.

Belphégor n'avait jamais souffert pour personne. Cette sensation fut la plus étrange qu'il n'eut jamais ressentit de sa vie et pourtant, il ne s'y arrêta pas une seconde. Toute son attention se focalisa sur Empyr et ce qu'elle pouvait ressentir.

Lorsqu'elle se mit à pleurer il crut qu'il allait pleurer avec elle. Il ne savait pas ce qu'il fallait faire dans une situation pareille, lui qui faisait pleurer les filles. Il n'était peut-être pas fait pour les consoler. Il aurait voulu la ranger dans son coeur, à l'abris de la brute réalité. Il aurait voulu l'inonder d'amour jusqu'à ce qu'elle oublie toutes les douleurs du monde. Fébrile, il regarda ses paupières fermées. Il était désarçonné et incapable.

Son sourire lui aussi lui serra le coeur. Il était si triste, si fade, si peu ressemblant à celui qu'elle avait eu quelques minutes auparavant. Elle n'avait pas le droit d'être triste. Pas avec lui ! Elle n'avait pas le droit de lui faire ressentir des choses pareilles.

Les mots qu'elle prononça ensuite se mêlèrent dans le cerveau du prince, ils se brouillèrent les uns les autres avec ses idées et ses sentiments. Il ne sut pas quoi dire ni comment réagir et avant qu'il ait eu le temps de démêler tout ça elle l'embrassa avec passion, entraînant Belphégor dans un ouragan émotionnel. Il se perdit dedans, ne suivit plus que le fils rouge de sa langue jouant avec la sienne, la lumière de son amour glissant contre ses lèvres. Ses bras se refermèrent sur elle et la serrèrent fort contre lui.

Lorsqu'il détacha ses lèvres des siennes, il était essoufflé. Il se rendit compte qu'il avait oublier de respirer.

- Empyr, prononça-t-il d'une voix rauque.

Il se tut, posant son front contre le sien et chercha à reprendre sa respiration. Ses pensées se remettaient en ordre doucement. Il n'avait pas tout compris. Et il n'était pas, actuellement, en mesure de tout comprendre, mais la réponse qu'il lui donna lui parue la plus naturelle du monde.

- Je ne suis pas éternel, mais je te donnerais toujours tout ce que je suis en mesure de te donner.

Il ouvrir les yeux et chercha les siens du regard. Il avait besoin de la voir, il avait besoin de regarder mais il avait besoin qu'elle le voit elle aussi. Il acceptait de se donner sans négociation ni contrepartie. Normalement, un prince ne se donnait jamais. C'était les autres qui s'offraient à lui. Il ignorait si Empyr se rendait compte de ce que ces paroles impliquaient pour lui. Il prenait un risque qu'il n'avait jamais pris. Il prenait le risque qu'elle le blesse.

Il était incertain, aussi parce qu'elle avait parlé de son ex-petit ami. Il voulait qu'elle le regarde et qu'elle lui montre que lui seul comptait à ses yeux. Il soupira contre ses lèvres.

- Empyr...

Il aurait pu incanter son nom comme une formule magique. Il avait l'impression qu'elle venait de créer un gouffre de désir dans son coeur qui ne pourrait jamais être satisfait. Un désir d'amour. De son amour à elle.

- N'aie pas peur...

Il remonta une main pour lui caresser ses cheveux.

- Regarde-moi...

A cet instant, un pan de sa veste frotta contre le ventre d'Empyr dont le Tshirt s'était légèrement soulevé. Le métal froid du manche d'un de ses couteaux, sagement rangé dans un étui lui effleura la hanche. Belphégor le sentit et il se figea. Les femmes, voire même les hommes des pays modernes comme le Japon, ne comprenaient jamais qu'il porte des couteaux sur lui. Ils ne comprenaient pas qu'il doive ou qu'il est envie de se battre régulièrement. Qu'il puisse blesser des gens... ou faire pire. Il serra les dents. Ses yeux toujours fixés sur les paupières de sa princesse.

Un seul mot traversa ses pensées. Un mot dont jamais, ô grand jamais, il n'aurait pu concevoir la pensée. C'était un prince ! Et un prince ne mettait jamais son sort dans les mains d'autrui ! Un prince ne pensait jamais...

Pitié...

_________________
18 ans, Mec, Sadique & Egoiste.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Empyr C. Senden
₪ Lycéen Seika ₪
avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 01/02/2011
Age : 20
Localisation : « Seika, of course » ♥

Feuille de personnage
Relations:
Humeur: Amoureux(se)
Que s'est il passé dernièrement dans votre vie ?:

MessageSujet: Re: Un homme en manque ! [With my Queen ♥]   Lun 16 Mar - 1:11

Ne pouvaient-ils pas êtres comme tous les autres jeunes amoureux, à s'embrasser partout et toujours, au point que ça en devienne écœurant à voir ? Ne pouvaient-ils pas tout simplement aller boire un café ensemble, discuter du dernier album sorti ou d'un livre qui fait fureur ? Non, chez Belphégor et Empyr, il fallait que tout soit un peu plus compliquer, forcément. Elle avait été le premier cas de fille, autrefois. Tout le lycée était jaloux de cette petite intello qui avait réussi à décrocher le plus beau parti. Marco était vraiment le plus homme qu'elle n'avais jamais vu. Il l'était toujours encore, d'une certaine façon. Belphégor l'était aussi, à sa façon. Mais le souvenir sublimé de Marco, cette rupture si brutale, imprévue... En y repensant, ils ne seraient probablement plus ensembles aujourd'hui. Leurs caractères étaient tout de même trop différents, Marco étant l'archétype du garçon populaire, qui obtient tout ce qu'il désire. Et puis la distance aurait vaincu, au dessus de tout. C'était ce qui inquiétait le plus Empyr. Qu'un jour Belphégor se rende compte que non, Empyr n'est pas passionnante. Populaire. Insouciante. Empyr connait le langage des fleurs et des couleurs, Empyr lit des poèmes d'Arthur Rimbaud et de Louis Aragon a ses heures perdues. Empyr n'aime pas faire la fête... Mais Empyr aime Belphégor, malgré tout, malgré leurs défauts et leurs difficultés.

Elle avait garder ses yeux fermés. C'était bon, de ne pas faire confiance à sa vision. Elle ressentait avec encore plus de force chacune de ses parcelles de peau, brulant sous le toucher de Belphégor. Cette façon qu'il avait de prononcer son prénom, d'une voix rauque, cassante. Empyr s'en voulait de le faire souffrir ainsi, mais en même temps elle souffrait aussi, se demandant si assez de temps était passer pour tourner la page sur Marco. Probablement. Elle méritait d'être heureuse après tout, d'être jeune et libre et insouciante. Lorsque il posa son front contre le sien, elle l'entendit haleter, cherchant a reprendre son souffle, et ses idées probablement aussi. Les mots qui suivirent étaient une des plus belle chose qu'Empyr avait entendu dans sa courte vie. Elle se rendait compte de tous les efforts que Belphégor mettait en place afin de la rendre heureuse. Mais elle se rendait aussi compte qu'elle avait droit au vrai Belphégor, pas le masque qu'il s'était forgé afin de se protéger, et de protéger les autres.

Alors que leurs visages étaient aussi proches qu'elle sentait doucement ses lèvres contre les siennes, il murmura encore une fois son prénom. Quand il le prononçait, avec autant d'amour et de tendresse, il était difficile à croire pour la jeune fille qu'elle était avec Belphégor. De sa voix légère, douce, qui sonnait comme une mélodie à ses oreilles, il lui demandait de ne pas avoir peur, de le regarder. Alors qu'elle allait ouvrir ses yeux, elle senti quelque chose de lourd et de froid contre le bas de son ventre. Ouvrant une paupière, il lui semblait reconnaitre les contours d'un couteau à l'intérieur de sa poche. - N'aie pas peur...

- Regarde-moi...

Elle n'avait pas peur. C'est ce qu'elle voulait lui dire en ouvrant entièrement ses deux astres bleu, brillant encore des quelques larmes versées. Prenant fermement le visage de Belphégor entre ses deux mains, elle lui dis d'une voix ferme :

« Je n'ai pas peur Belphégor. Enfin si, j'ai énormément peur, de tout. Mais je n'ai pas peur de toi, et je n'aurais pas peur aussi longtemps que je serais avec toi. »

Elle voulait qu'il comprenne tout ce qui avait changer dans sa vie depuis qu'elle l'avait rencontrer. Toutes ses convictions avaient étaient ébranlée. Sa perception d'elle même avait changer. Elle était subitement beaucoup plus mature qu'elle n'aurait cru l'être. Et prête a continuer ce long chemin rocailleux avec Belphégor.

Gardant le visage chaud de Belphégor entre ses mains, elle en observait doucement tout les coins, son sourire léger, le rictus méprisant qu'elle semblait reconnaitre tout de même. Après tout ce n'était qu'un jeu, dans lequel chacun s'était perdu de tout son être. Elle posa de nouveau ses lèvres contre les siennes, avec une infinie délicatesse. Son corps était naturellement attiré par celui de Belphégor. Consciente de la position peu confortable de Belphégor, elle le poussa gentillement vers le coté, afin qu'ils soit allongé tout les deux sur le coté, leurs visage se faisant face [comme dans Twilight xD]. Empyr s'approcha de Belphégor et posa délicatement sa tête sur son torse, juste au dessus de son cœur. Elle entendait distinctement ce cœur de pierre battre, et battre, et battre... Sa main caressait délicatement le torse au jeune homme, et elle entendait son cœur s'emballer à chaque fois. Empyr aurait voulu figer ce moment à tout jamais, en garder un souvenir aussi net que s'il était réel. Une parole de Louis Aragon lui vint alors en tête

« Il est plus facile de mourir que d'aimer, disait Louis Aragon... »

Elle laissa un petit temps mort, un espace de flottement, afin que les mots se dispersent dans l'espace,dans l'infini. Souvent, Empyr regrettait d’être née presque un siècle trop tard. Elle aurait fait une parfaite muse surréaliste, en plus d'avoir eu le droit de vivre les années folles. Enfin...

« Mais moi, je n'aime pas la facilité. J'aime vivre et aimer, et je t'aimes toi Belphégor, quoi qu'il arrive. »

edit : Yeaaaaah on est sur une deuxième page hourra \o/

_________________

« Je le haïssais plus que tout. Je l'aimais plus que tout.
Parce qu'il était tout pour moi.
Et je haïssais cette situation, aussi. »
Belly, L'été ou je t'ai retrouvé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un homme en manque ! [With my Queen ♥]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un homme en manque ! [With my Queen ♥]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sénateur Carlos Fritz Lebon: un homme malhonnete et dangereux
» L'ex homme fort d'Haiti est un égoiste...
» Arielle Queen, des années plus tard...
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» Monture sang-froid et homme lézard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ Bienvenue sur Kaichou Wa Maid Sama Rpg ! ♣ :: ~ Les Lycées ~ :: Le lycée Seika-
Sauter vers: