♣ Bienvenue sur Kaichou Wa Maid Sama Rpg ! ♣

Welcome \o/
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il n'y a rien de meilleur qu'une bonne salade~ [PV Josh]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Il n'y a rien de meilleur qu'une bonne salade~ [PV Josh]   Jeu 25 Aoû - 10:55

    Sa guitare sur une épaule, son sac sur l’autre, Luna arriva au lycée 10 minutes avant l’ouverture des portes. Pourquoi si tôt ? Au grand damne d’elle-même, elle avait, la veille, regardé la télé. Chanceuse comme elle était, l’adolescente avait réussi à tomber sur « The Ring ». Evidemment, elle était arrivée pile au moment le plus… Dégoûtant. Il faut dire que, malgré le fait de savoir que tout ceci était faux, la jeune fille n’avait pas les films d’horreur dans son cœur. C’était même le contraire. « Destination Finale », « Phénomènes Paranormaux », etc. Ce sera sans elle, merci. Et donc, on en arrive à la conclusion, elle avait fait un cauchemar. L’un de ses cauchemars où l’on n’arrive plus à se rendormir par la suite. C’était ce qui lui était arrivé. Vers 4h du matin. Or, d’habitude, elle se levait vers… Environ 7h. Il lui fallait 20 minutes de métro pour arriver au lycée. Elle avait donc plus de 3h à perdre. Ce qu’elle fit en premier fut de se préparer un copieux petit déjeuner, avec les quelques rares denrées qui se trouvaient dans son frigo. Son repas terminé, il devait être aux alentours de 4h30, elle se changea. Puis, sa toilette achevée, elle se mit à penser à son pays natal.

    L’Angleterre. Il y avait une sacrée différence entre la Grande-Bretagne et le Japon. En particulier en ce qui concernait les températures. Luna n’avait jamais eu à porter des vêtements aussi légers. C’en était presque insoutenable ! Heureusement, un génie avait inventé la climatisation. Lovegood le remerciait intérieurement chaque fois qu’elle sentait l’air frais rafraichir sa peau brûlante. Mais ce n’était pas tout. Elle était également… Homesick. Sa maison lui manquait. Ses professeurs aussi, ainsi que ses gouvernantes, ses intendants, etc. Elle regrettait son chef pâtissier, qui lui préparait de magnifiques et délicieuses douceurs. Malheureusement pour elle, ne sachant pas réellement cuisiner, elle ne pouvait les reproduire. Et elle n’avait pu en retrouver un équivalent, ici. Les gâteaux japonais n’étaient pas mauvais, au contraire, mais c’était différent.

    Puis, elle jeta un coup d’œil à sa montre, histoire de. Déjà 7h30 ?! Elle se hâta de rassembler ses affaires, prit ses clés et quitta son duplex en trombe. Elle avait entendu dire qu’il y avait des problèmes de trafic dans les transports en commun aujourd’hui. Quelle idiote elle était. Se réveiller à 4h pour arriver en retard en cours ? C’était le comble ! Quelle excuse trouverait-elle ? « Excusez-moi, je me suis réveiller trop tôt » ? Stupide. Mais, ce devait être son jour de chance, car sa ligne n’était pas touchée. Alléluia. Et c’est ainsi qu’elle arriva avant l’ouverture des portes. D’autres se trouvaient ici avant elle. Ayant encore 10 minutes à perdre, elle regarda son emploi du temps. Mathématiques, EMT, anglais et histoire-géographie le matin ; SVT et club l’après-midi. Bon, ce n’était pas atroce comme journée. Un grincement la ramena à la réalité et lui fit comprendre qu’il était l’heure.

    Sa matinée passa étonnement rapidement. Elle avait sûrement dû somnoler et rattraper son manque de sommeil. Luna ne s’était réveillée qu’à la sonnerie du déjeuner. Son ventre criait famine, ce qui n’arrivait pas souvent. Ce devait être parce qu’elle avait prit son petit-déjeuner trop tôt. Elle se dirigea donc vers le self, comme tous les autres élèves qui comme elle, étaient affamés. Le réfectoire semblait déjà envahi. Le bruit des assiettes se mêlaient aux discussions bruyantes de chaque table. L’Anglaise se prit un plateau, elle y déposa une bouteille d’eau, un verre et des couverts. Les mets venaient de nombreux pays. On y retrouvait l’Italie, la France, la Chine, la Corée, l’Espagne, etc., et le Japon, évidemment. Elle hésita entre une salade et un riz au curry ; puis opta finalement pour le deuxième choix. Elle zigzagua entre les tables avant d’en trouver une à l’écart, vide. Elle se dirigeait vers elle lorsque son pied dérapa sur un OGNI (Objet Gluant Non Identifié). Ohoh… Luna sentit que ce qui allait suivre ne serait pas réjouissant. Elle vit son corps basculer en arrière. Ses bras se levèrent par réflexe, et son plateau passa par-dessus sa tête avant qu’elle ne tombe magistralement par terre. Elle entendit le bruit de son plateau se heurter au sol. Un silence de mort régnait dans la salle. On aurait pu entendre une mouche voler. Tous les regards étaient braqués sur elle. Ah non... Pas exactement : ils étaient braqués sur quelque chose qui se trouvait derrière elle. La fille Lovegood eut un mauvais pressentiment, mais alors un très mauvais pressentiment. Elle se retourna lentement. Ce qu’elle vit l’horrifia. Son plateau gisait effectivement à terre mais son plat… Son plat s’était écrasé sur le malheureux qui s’était trouvé là. Et il s’avérait que c’était un surveillant. Les ennuis n’allaient pas tarder.

    « Oh My God… », fut tout ce qu’elle pût murmurer.

    Puis, ayant repris ses esprits, elle se leva brusquement. Rouge de honte jusqu’aux oreilles, elle s’approcha de l’adulte avec un mouchoir et essaya désespérément de nettoyer ce désastre, même si intérieurement, elle savait que ce n’était pas possible. Elle balbutiait des excuses que l’on distinguait à peine. Elle, d’habitude impassible, avait totalement perdu son sang-froid. Sa tête bourdonnait. Luna paraissait complètement désarçonnée.

    J’aurai mieux fait de prendre une salade.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Josh S. Wood
₪ Surveillant de Miyabiaoka ₪
avatar

Messages : 139
Date d'inscription : 19/06/2011
Localisation : Là où il y a des glaces ~♥

Feuille de personnage
Relations:
Humeur: Heureux(se)
Que s'est il passé dernièrement dans votre vie ?:

MessageSujet: Re: Il n'y a rien de meilleur qu'une bonne salade~ [PV Josh]   Lun 29 Aoû - 8:58

    Josh était dans une maison en chocolat. Il arracha un bout de la table et l’avala goulûment, puis récupéra un autre morceau, ouvrit le robinet qui fit couler de la crème chantilly et en mit sur son chocolat. Il dévora le tout sans pouvoir retenir un petit gémissement de plaisir. Que c’était bon ! Puis soudain, il entendit un bruit, d’abord étouffé, il gagna en son, si bien que Josh, intrigué, sortit dehors pour voir qui faisait ce bruit.
    Soudain, il se réveilla en sursaut, ses yeux s’ouvrant bien grands sous le coup de la surprise.

    “Well maybe I'm the faggot America.
    I'm not a part of a redneck agenda.
    Now everybody do the propaganda.
    And sing along in the age of paranoia.”

    Josh poussa un grognement, tendit le bras pour éteindre son réveil, puis se prépara à se rendormir. Pourquoi avait-il mit son réveil d’abord ? Il ne s’en souvent même plus. Ça devait être sans faire exprès. Et c’est pour cette raison qu’il rejoignit encore une fois les bras de Morphée. Enfin, c’était pour cette raison qu’il voulait rejoindre les bras de Morphée. En vérité, il n’y arriva pas. Parce que la chanson avait repris :

    “Don't wanna be an American idiot.
    Don't want a nation under the new media.
    And can you hear the sound of hysteria?
    The subliminal mind fuck America.”

    Josh secoua la tête, reteignit son réveil, puis une pensée lui traversa l’esprit. Il se redressa brusquement dans son lit et regarda sa pendule. Six heures du matin. Pourquoi aussi tôt ? Il devait bien avoir une raison... Quand il se souvint, il se tapa le front avec la paume de sa main droite. Mais bien sûr ! Comment ai-je pu oublier ? pensa-t-il. C’était aujourd’hui qu’il commençait son nouveau travail. Encore, ça, ça pouvait aller. Mais il allait être surveillant. Ça aussi, c’était correct, il aimait bien cette idée. Mais le pire restait à venir : il allait bosser dans le lycée de son frère ! L’horreur ! Il secoua la tête piteusement. Il adorait son frère. Mais le détestait aussi. Comme n’importe quelle relation fraternelle, en somme. En fait, ils ne pouvaient pas rester plus de dix minutes dans la même pièce sans finir par se taper dessus. Parce que pour être insupportable, Yû l’était. Toujours à se moquer de Josh, ce dernier en avait rapidement. Il secoua la tête, dans le but de dégager son esprit de toutes pensées inutiles, puis se leva.

    Cinq minutes après, il descendit paresseusement l’escalier, manquant tomber plusieurs. Comme il était un lève-tard, il n’avait pas l’habitude d’être aussi matinal. Néanmoins, l’odeur des omelettes lui fit presser le pas. Il débarqua dans la cuisine comme un ouragan et fila vers sa mère qui faisait la nourriture. Il regarda les omelettes qui cuisaient et son ventre se mit à gargouiller bruyamment. Sa mère lui signala qu’elle allait le servir et l’obligea à sa table, ce que fit Josh. La nourriture ne tarda pas à arriver et enfourna le tout, encore et encore, jusqu’à ce que son estomac soit rempli. Ensuite, il se leva, serra sa mère dans ses bras, lui fit un bisou sur la joue et prit la direction de sa chambre. Il entra à l’intérieur, prit une chemise blanche sans manche avec un pantalon noir, alla dans sa salle de bain. Il se lava, s’habilla, se coiffa et pour finir, se brossa les dents. Le tout en une demi-heure. Il retourna ensuite dans sa chambre et regarda sa pendule. Sept heures. Il avait encore du temps devant lui ! Du coup, il décida de s’occuper tant bien que mal, en regardant la télé, chantant des chansons débiles et observant son frère qui se levait.

    Finalement, à sept heures cinquante, son père le conduit au lycée Miyabigaoka. Ils mirent sept minutes à arriver et, une fois là-bas, Josh chercha le « bureau des surveillant ». Quand il finit par le trouver, il entra et fut accueilli par toute la troupe. Après les règles de politesse faites et les noms donnés, ils lui indiquèrent qu’il devait aller au bureau du directeur. Josh s’y rendit donc , eut une petite conversation avec l’homme qui s’y trouvait sur le bon fonctionnement du lycée et son rôle là-dedans. Ensuite, il retourna dans le bureau des surveillants, discuta avec ses collègues, partit en vadrouille avec l’un deux et, avec un autre cette fois-ci, enguirlanda un gamin qui s’amusait à arroser ses camarades. Sa matinée se déroula comme ça, calme, sans incidents.


    DRIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIING

    La cloche annonçant la pause du midi alerta immédiatement Josh qui se précipita au réfectoire. Il prit un plateau, se servit un plat de curry, puis alla chercher une table. Sur le chemin, il croisa Yû, qui le suivit sans mot dire. Il était seul. Le nouveau surveillant lui jeta un regard étonné, notant ses yeux marron foncés cernés et ses longs cheveux noirs légèrement en batailles, avec satisfaction. C’est à ce moment-là, alors qu’il ne faisait pas attention, qu’il se prit une assiette de curry en pleine face. De surprise, il lâcha son plateau qui tomba au sol et lui écrasa le pied.

    - Shit, marmonna-t-il en poussant son plateau de son pied blessé.

    Quelqu’un se précipita vers lui, tenta de rattraper le coup avec un mouchoir et murmurait des choses qu’il n’entendit pas. En tout cas, les gestes de la fille en face de lui la dérangeaient plus qu’autre chose. C’est pour cette raison qu’il tâtonna pour trouver ses poignets – il préférait ne pas ouvrir les yeux, de peur d’avoir les pupilles brûler – et lui dit :

    - Stop it, now ! (Puis il se rappela qu’il devait parler japonais pour être compris :) Je vais bien. Je peux me débrouiller.

    C'est vrai. Il n’était plus en Angleterre. Non, il était au Japon. Bien sûr, il préférait toujours jurer dans sa langue natale pour que certaines personnes ne comprennent pas – même si il devait y avoir des bilingues ou des japonais qui parlait aussi cette langue. Il lâcha la jeune fille, attrapa un mouchoir dans sa poche et entreprit de réparer les dégâts seuls. Quand il put enfin ouvrir les yeux sans risquer de souffrir, il vit une jeune fille aux longs cheveux blonds. Alors qu’il ouvrait la bouche, Yû, qui était toujours près de lui, ricana :

    - Est-ce que le curry est assez épicé ?

    De dépité et légèrement déprimé, Josh devint carrément dégouté. Déjà qu’il n’était pas totalement d'accord pour travailler...


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://pensionnat-phoebe.forumgratuit.org/
 
Il n'y a rien de meilleur qu'une bonne salade~ [PV Josh]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» M - Parce qu'il n'y a rien de meilleur que des ennemis ^^
» Rien n'égale la soupe au giraumon de ma mère.
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» Quand Steven Bénoit ne trouve rien à dire
» Rien pour écrire à sa mère...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ Bienvenue sur Kaichou Wa Maid Sama Rpg ! ♣ :: <^> Hors rpg <^> :: RPs-
Sauter vers: